×
Publicités
Publié le
14 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Etude: quel regard portent les Français sur le secteur du commerce?

Publié le
14 avr. 2022

Alors qu'il a dû s'adapter (et même fermer pour certains) durant la crise sanitaire, l'univers du commerce et de la grande distribution est aujourd'hui à la relance pour satisfaire les consommateurs. Mais comment ces derniers perçoivent ce secteur prépondérant de l'économie française ? L'entité France Commerce, à laquelle adhèrent la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), Auchan, Ikea, Monoprix ou encore Hermione People & Brands, a demandé à l'Ifop de mener un sondage sur la question. Il ressort tout d'abord que les Français ont une image plutôt positive du commerce (56% des personnes interrogées), soit un niveau semblable à ceux du luxe (57%) et de l'énergie (56%). A titre de comparaison, le tourisme, la restauration et l'agriculture sont les plus appréciés dans l'Hexagone (entre 78 et 82%).


Shutterstock


Les répondants affirment que ce secteur fait partie de leur quotidien (89%), qu'il est une forte source d'emploi dans le pays (82%), et qu'il a joué un rôle essentiel pendant la pandémie de Covid-19 (83%). Le commerce est stratégique pour la France selon un grande majorité des sondés (84%), qui lui prédisent un avenir favorable: 64% des Français sont optimistes quant à son futur.

"Interrogés sur leur perception des évolutions actuellement à l’œuvre dans le secteur, ce sont les changements permettant d’économiser du temps, de l’argent et des ressources environnementales qui sont les plus préconisés, précise l'étude. Ainsi, plus de 70% des interviewés sont favorables au développement des services en magasins, au drive, à la vente de produits de seconde main, à la vente en vrac et au discount ou hard discount".


France Commerce


En revanche, le déploiement de caisses automatiques ne suscite pas une forte adhésion (seulement 40% des personnes interrogées les approuvent), cependant les plus jeunes les plébiscitent davantage (56% des moins de 35 ans).

Les critères d'achat principaux sont avant tout le prix (69%) et la qualité d'un produit (68%), loin devant le pays de fabrication (16%), ou encore l'impact sur l'environnement (8%).

Le sujet crucial de la RSE est pourtant à prendre à bras le corps par les distributeurs et les enseignes, qui ont encore à faire leurs preuves. 56% des sondés estiment que le secteur a enclenché sa transition numérique, et seulement 37% jugent qu'il est engagé dans le développement durable. "Les moins de 35 ans sont toutefois plus positifs à ce sujet que leurs aînés (42% vs 35%), de même que les catégories pauvres par rapport à celles aisées (43% vs 31%) et que les foyers avec enfants par rapport aux foyers sans enfants (40% vs 35%)".


Les domaines dans lesquels le commerce doit investir, selon les sondés - France Commerce

 
D'ailleurs, questionnés sur les investissements prioritaires qui doivent être consentis par les acteurs du commerce, les Français citent en premier lieu la transition écologique (69%), puis la transition numérique (54%), et la rénovation des magasins (52%).
 
Enfin, le commerce en ligne est vu par 70% des sondés comme un accélérateur de la disparition des commerces physiques, même s'ils l'affectionnent car il leur facilite la vie (70%). Seul un tiers du panel estime que le e-commerce a un impact environnemental positif.
 
Méthodologie: 1.514 personnes de 18 ans et plus, représentatives de la population française, interrogées en ligne du 24 février au 1er mars 2022

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com