Eureka Fripes installe des centres de gros à Sydney et à Los Angeles

Après le Japon et le Royaume-Uni, Eureka Fripes poursuit son internationalisation. Le spécialiste français de la fripe, également derrière les enseigne Kilo Shop, Vintage Standards, Kiliwatch Paris, installe deux centres de fripes pour les détaillants en Australie et aux Etats-Unis. Le 16 août, à Sydney, ouvrira sur 800 mètres carrés French Fripe, en association avec John Oerblin, ancien salarié de chez Kiliwatch et qui a son magasin à Sydney, la Fabrique Vintage.

La Fabrique Vintage à Syndey

En septembre, à Los Angeles downtown, ce sont 1 000 mètres carrés qui seront inaugurés. « L’internationalisation de nos activités de vente de gros est une stratégie sur le long terme. Dans la friperie, les achats se font à la semaine, à la rigueur au mois… et pas comme dans la mode classique avec des précommandes à l’avance. Nous devons donc être proches des détaillants », commente Bernard Graf, fondateur d’Eureka Fripes.

Le groupe, qui emploie 180 personnes dont une soixantaine à son siège de Rouen, réalise un chiffre d’affaires d'environ 26 millions d'euros, en hausse de 8 % en 2015 par rapport à 2014.

Pour assurer la transmission de l’entreprise à terme, les deux filles de Bernard Graf ont rejoint récemment le groupe. Sydney pilote le marketing et le développement des enseignes, et Johanna s’occupe du style et du tri également des vêtements vintage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER