×
2 916
Fashion Jobs
SAPIANCE RH
Responsable Production H/F
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Acheteur (Euse) Matières et Fournitures PAP Femme
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Chef de Projet e - Commerce
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Direction Retail France (Luxe)
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Senior District Manager Area w/m Premium
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Réseau PAP Île de France H/F
CDI · PARIS
BLUE BOX
Directeur Régional Nord-Est H/F
CDI · LYON
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Gare de Lyon
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Rivoli
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - la Défense
CDI · NANTERRE
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Velizy
CDI · VERSAILLES
SEPHORA
Manager Des Ventes (f/h) - Paris/Idf
CDI · PARIS
SAPIANCE RH
Responsable Marketing f/h
CDI · PARIS
HAYS FRANCE
Animateur de Réseau Lingerie H/F
CDI ·
ZOÉ DROCOURT GMBH
Chef de Produit Développement Parfum (H/F)
CDI · NEUCHÂTEL
SHOWROOMPRIVE.COM
Controleur de Gestion Achats Senior - H/F
CDI · SAINT-DENIS
TAPE À L'OEIL
Country Manager Leader H/F
CDI · SHANGHAI
KIDILIZ GROUP
Coordinateur Compliance H/F
CDI · SAINT-CHAMOND
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Marseille (H/F)
CDI · MARSEILLE
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile-dE-France (H/F)
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur Travaux et Maintenance - Paris 9Ème (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur du Développement Commercial en Agence de Communication 100% Digitale - CDI Basé Impérativement à Lyon
CDI · LYON

Fabrice Gautron (Tiffany & Co.) : « La France est en forte expansion pour la joaillerie »

Publié le
21 juin 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tiffany & Co met l’accent sur l’Europe, où elle s’apprête à ouvrir d’importants magasins entre Paris, Milan et Moscou. Le directeur général du joaillier new-yorkais pour la France et le Benelux, Fabrice Gautron, explique à FashionNetwork.com Premium la stratégie d’expansion de la marque, qui a réalisé au premier trimestre, clos fin avril, un chiffre d’affaires de 899,60 millions de dollars (807 millions d’euros), avec une hausse de 1 % des ventes, mais un recul de 3 % à surface comparable, en raison notamment d’un ralentissement sur le marché américain.

Fabrice Gautron - Tiffany & Co.


FashionNetwork.com : Vous avez un été chargé, avec de nombreuses nouvelles ouvertures ?

Fabrice Gautron :
Effectivement, nous inaugurons le 30 juin deux boutiques dans l’aéroport parisien Charles de Gaulle, à Roissy, en partenariat avec le distributeur SDA (Société de Distribution Aéroportuaire). Les aéroports ont une puissance commerciale reconnue. Nous y enregistrons des tickets moyens impressionnants !

Nous allons ouvrir aussi un flagship à Milan, Piazza del Duomo, le 3 juillet et en août un magasin de 490 m² à Moscou, situé au sein d’une galerie commerciale historique sur la rue Petrovka. Nous avons 43 magasins dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique. C’est encore peu, ce qui se traduit par un énorme potentiel pour la région.

FNW : Qu’en est-il des touristes russes ?
 
FG :
La Russie est en reprise. Le taux de change nous est plutôt favorable. De plus en plus de touristes issus de ce pays reviennent en France. Ils ont enregistré une hausse de 30 % par rapport à l’an dernier. Au-delà de cette reprise, nous avions déjà une clientèle russe sur la Côte d’Azur.
 
FNW : Comment évolue la marque sur le marché français ?

FG 
: En France, nous avons implanté notre première boutique, rue de la Paix, en 1999. Jusque-là, nous étions actifs via des bureaux d’achat. C’est surtout avec l’ouverture du flagship des Champs-Elysées, en 2014, que la visibilité de la marque s’est accrue. Il y a eu un réel changement. Ces deux nouvelles ouvertures à Charles de Gaulle soulignent l'importance du marché français pour Tiffany & Co. et renforce notre stratégie de croissance. Nous comptons déjà cinq points de ventes dans l’Hexagone, quatre à Paris et l’un à Nice. Cela va donc nous amener à sept magasins.
 
FNW : Avez-vous été touché par les conséquences des attentats terroristes ?

FG :
Suite aux attentats, Paris a enregistré une forte baisse de ses touristes, qui sont passés de 85 à 83 millions. Nous avons été impactés surtout pour nos ventes d’horlogerie. Nous avons perdu des clients chinois et d’Asie. Mais ils sont en train de revenir. Depuis l’ouverture du magasin des Champs-Elysées, nous avons développé une clientèle locale.
 
FNW : Quel est votre potentiel sur la France ?

FG :
L’Hexagone est en forte expansion pour la joaillerie. Ce segment est loin d’être saturé et représente même un intéressant relais de croissance pour les Maisons de mode, qui se lancent de plus en plus dans la joaillerie. C’est positif pour nous, car cela participe d’un dynamisme qui manquait auparavant et va bénéficier à tous.
 
FNW : Comment vous différenciez-vous par rapport aux autres marques de bijoux ?

FG :
En France, le public peut avoir parfois une image un peu surannée du luxe. Tiffany apporte une image de luxe « effortlessly chic », avec un accueil convivial. Ce que le marché cherche en ce moment. Le luxe est en effet en train d’évoluer. Les Millennials ont une relation de jouissance à la vie, ils vont être extrêmement exigeants sur la qualité de l’accueil. Or, pour nous, le client est au centre de tout.
 
FNW : Comment définiriez-vous Tiffany & Co. ?

FG 
: Tiffany, c’est une mentalité anglo-saxonne appliquée à la joaillerie. Nous sommes la seule maison de luxe aux Etats-Unis avec des ateliers de haute joaillerie à New York. Nous sommes à part. Cela se perçoit dans nos collections très contemporaines et dans notre communication, mettant en avant le glamour et l’énergie de New York. Nous l’avons illustré récemment en choisissant Lady Gaga comme égérie dans notre campagne pour la collection Tiffany City HardWear. Et puis, nous sommes les seuls à proposer un éventail très large allant de pièces vendues à moins de 200 euros jusqu’à certaines à plusieurs millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com