×
7 053
Fashion Jobs

Face à la chute des ventes, le groupe Arcadia pourrait prendre des mesures drastiques

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 21 mai 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Selon certains analystes, le géant de la mode Arcadia (Topshop, Miss Selfridge...) devrait annoncer une procédure de restructuration dès cette semaine, ainsi que la vente ou l'arrêt de ses activités en dehors du Royaume-Uni.


Topshop est l'une des chaînes d'Arcadia dont les ventes ont décliné


Le groupe britannique, qui contrôle Topshop/Topman, Miss Selfridge, Wallis, Evans, Burton et Dorothy Perkins, a connu une nouvelle baisse des ventes au cours de l'exercice qui a pris fin en août 2018. Le chiffre d'affaires total a baissé de 10,5 % et le chiffre d'affaires à données comparables est en forte baisse, de 7,5 %.

Selon la presse britannique, Arcadia a envoyé son projet de plan d'arrangement volontaire (CVA, équivalent d'une "sauvegarde" française) à ses propriétaires la semaine dernière, en leur fournissant ces résultats de vente. Le rapport indique également que la société envisage la vente ou la fermeture pure et simple de ses activités internationales, largement déficitaires.

Ce qui est particulièrement inquiétant, c'est que la star de son écurie - Topshop - semble être le principal frein à la performance globale du groupe. Le flagship londonien a été pendant de nombreuses années une destination mode incontournable, réussissant à attirer aussi bien une clientèle habituée aux créateurs et au luxe que des consommateurs plus traditionnels. Mais son succès s'est terni ces dernières années. 

Au cours de la période cruciale de Noël dernier, le rapport indiquait que les ventes de la chaîne, à périmètre et taux de change constants, avaient chuté de 20 % : un déclin plutôt impressionnant.

La société qui recense 1200 magasins dans le monde sous ses différentes enseignes a également été affectée par la réduction de la couverture de ses fournisseurs par les spécialistes de l'assurance-crédit, ce qui s'est traduit par la nécessité de payer plus de marchandises à l'avance, réduisant ainsi les flux de trésorerie.

Pour remédier à tout cela, les propositions de restructuration comprennent des réductions de loyer de 30 % en moyenne sur l'ensemble du parc de magasins. 

L'annonce d'un tel plan de restructuration est attendue depuis un certain temps. Aujourd'hui, elle semble imminente - car Arcadia a une échéance financière importante à la fin du mois prochain et il est urgent pour le groupe d'obtenir un accord avant cette date.

Sans oublier l'énorme déficit de la caisse de retraite, qui représente une complication supplémentaire. Selon certaines sources, l'entreprise aurait proposé de remettre le flagship Topshop d'Oxford Circus à Londres aux administrateurs de la caisse de retraite afin de lui permettre de réduire de moitié ses paiements annuels. Mais le bâtiment, dont la valeur est estimée à environ 400 millions de livres sterling, est également hypothéqué pour 300 millions de livres sterling, ce qui réduit sa valeur comme outil de négociation.

Avant d'envisager toute réduction de loyer, les propriétaires de ses autres sites, habitués et mieux préparés à ce genre de situation, vont probablement exiger davantage d'investissements de la part d'Arcadia dans ces propriétés. En général, les propriétaires attendent des locataires qui paient des loyers réduits qu'ils investissent en contrepartie pour valoriser les magasins et améliorer leur attractivité. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com