×
Publicités

Face à la crise liée au coronavirus, Bernard Arnault taille dans son salaire

Par
AFP
Publié le
16 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, le 16 avril 2020 (AFP) - Le PDG Bernard Arnault et quatre autres dirigeants de LVMH vont renoncer à une partie de leur salaire en raison de la crise liée à l'épidémie de coronavirus, qui aura "un impact sur les ventes et résultats annuels", a prévenu jeudi le numéro un mondial du luxe.


Bernard Arnault - LVMH


LVMH a annoncé une baisse de 15% sur un an de ses ventes au premier trimestre, à 10,6 milliards d'euros. En données organiques, ce repli s'établit à 17%. Dès fin mars, le groupe et ses 75 maisons (dont Louis Vuitton, Dior, Guerlain, Sephora, Dom Pérignon ou encore Bulgari) avaient indiqué tabler sur un recul de ses ventes compris entre -10% et -20% au premier trimestre.

LVMH annonce à l'occasion de ces résultats que Bernard Arnault et "chacun des autres administrateurs exerçant des fonctions exécutives" - Antonio Belloni, Nicolas Bazire, Delphine Arnault et Antoine Arnault - ont décidé de "renoncer à leur rémunération pour les mois d'avril et mai 2020 ainsi qu'à toute rémunération variable au titre de l'année 2020".

Concernant Bernard Arnault - première fortune de France et troisième mondiale selon le classement de Forbes - le montant de son salaire brut variable ne sera fixé qu'au terme de l'exercice en cours, mais à titre de comparaison, celui qui sera soumis au vote des actionnaires en juin au titre de 2019 s'élève à 2,2 millions d'euros.

Le groupe va également proposer, lors de l'assemblée générale des actionnaires du 30 juin, de réduire de 30% le dividende initialement proposé au titre de 2019, qui s'établirait ainsi à 4,80 euros.

Il y a quelques jours, le président-directeur général de Kering - concurrent direct de LVMH -François-Henri Pinault, avait annoncé diminuer son salaire fixe de 25% à compter du 1er avril et jusqu’à la fin l’année dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et de son impact sur l’activité économique, mais aussi renoncer à la totalité de sa rémunération variable annuelle sur 2020, tout comme son directeur général délégué Jean-François Palus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Luxe
Divers
People