×
Publicités
Par
AFP
Publié le
21 oct. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Face au déclin de la VPC traditionnelle, La Redoute va supprimer 672 emplois

Par
AFP
Publié le
21 oct. 2008

ROUBAIX (Nord), 21 oct 2008 (AFP) - La Redoute (Redcats, PPR), spécialiste de la vente à distance, va supprimer 672 emplois d'ici à quatre ans, en fermant notamment ses 81 points de contacts en France, dans le cadre d'un "plan de relance" face au "déclin de la vente par correspondance traditionnelle".


La Redoute collection automne-hiver 2008/2009

Ce "plan d'action", présenté mardi 21 octobre au matin en comité d'entreprise au siège à Roubaix (Nord), prévoit une réorganisation du siège qui touchera 151 emplois, la fermeture "étalée sur 4 ans" des 81 points de contacts avec la clientèle et qui emploient 430 collaborateurs et l'externalisation du traitement des commandes par courrier qui affectera 91 employés, précise un communiqué de La Redoute.

"Le marché de la vente à distance se caractérise aujourd'hui par le déclin de la vente par correspondance traditionnelle que ne compense pas suffisamment le développement du web, par un environnement de plus en plus concurrentiel et par une tendance des prix à la baisse", explique la société.

"Le plan de relance présenté vise, grâce à l'utilisation du web comme canal de vente majeur et à l'adaptation des structures et des organisations, à développer une offre produit plus innovante et plus réactive, à créer une relation commerciale encore plus proche des clients et à mieux répondre à leurs attentes", est-il ajouté dans le communiqué.

"Nous mettrons tout en oeuvre pour vraiment mettre en place les systèmes qui permettront (...) de rechercher toutes les possibilités à la fois de reclassement au sein du groupe mais aussi pour que chacun puisse faire le choix de continuer une activité professionnelle ou de mener à bien un projet personnel", a déclaré à la presse Nicolas Bernard, le PDG de la Redoute.

Concernant les 91 employés du service courrier, les reclassements seront proposés "au sein du prestataire spécialisé qui sera choisi", et pour les 430 salariés des points de contacts les offres se feront "au sein du groupe PPR-Redcats", a-t-il précisé.

"C'est dur, on ne s'attendait pas à une restructuration si forte. Aujourd'hui on sait que les résultats de La Redoute sont négatifs mais ils restent confidentiels. Mais il est déjà arrivé que La Redoute perde de l'argent en 2002 par exemple", à déclaré devant le siège Jean-Claude Blanquart, délégué CFDT.

"Cette annonce est une première, mais derrière, on va avoir d'autres annonces du même type dans d'autres sociétés de vente à distance", a poursuivi M. Blanquart.

"Les gens mettent leur vie dans la société quand ils y travaillent depuis des dizaines d'années. Le recul de la consommation est aussi dû au gel des salaires depuis des années. Les patrons sont responsables mais c'est nous qui payons", selon Fabrice Peteers, délégué CGT.

"L'entreprise a les reins solides et marche", a de son côté estimé Grégory Caron, délégué Sud. "Aujourd'hui, la crise est conjoncturelle, heureusement que toutes les entreprises ne se mettent pas à licencier 500 ou 600 personnes", a-t-il ajouté. "C'est un choix que nous allons combattre", a-t-il conclu.

Multispécialiste en prêt-à-porter, mobilier et déco, La Redoute, marque du groupe Redcats, emploie actuellement environ 5 000 personnes. Il compte 18 millions de clients dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.