×
6 602
Fashion Jobs
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Publicités
Par
Reuters
Publié le
31 oct. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Facebook : le chiffre d'affaires déçoit, mais le bénéfice plaît

Par
Reuters
Publié le
31 oct. 2018

Facebook a fait état mardi d’un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, mais d’une croissance de ses utilisateurs et d’un chiffre d’affaires inférieurs au consensus, ce qui a fait hésiter le titre dans les transactions après la clôture de Wall Street.


Un bénéfice supérieur et un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au 3e trimestre pour Facebook - Reuters


L’action, qui a terminé la séance régulière en hausse de 2,9 % à 146,22 dollars, a d’abord cédé plus de 5 % après la cloche avant de se retourner à la hausse pour prendre plus de 3 %.

Le titre est reparti à la baisse après les déclarations du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui a répété que l’évolution du comportement des utilisateurs continuerait de peser sur le chiffre d’affaires.

Les coûts continueront d’augmenter en raison de la nécessité pour Facebook d’améliorer la sécurité de son réseau et la protection des données de ses utilisateurs, a-t-il prévenu.

Le réseau social contrôle ses coûts plus efficacement que ne l’anticipaient certains investisseurs mais a du mal à séduire de nouveaux utilisateurs après une série de scandales sur l’utilisation de données personnelles.

Grands vainqueurs à Wall Street ces dernières années, les géants d’Internet comme Facebook, Amazon ou Alphabet, dont les valorisations extrêmement tendues ont de quoi faire peur, ont souffert en Bourse ces derniers temps.

Le bénéfice net de Facebook au troisième trimestre a grimpé à 5,14 milliards de dollars (4,51 milliards d’euros), ou 1,76 dollar par action, contre 4,7 milliards de dollars, (1,59 dollar par action) un an plus tôt.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice à 1,48 dollar par action, selon des données Refinitiv.

Les utilisateurs mensuels actifs s’établissent à 2,27 milliards alors que les analystes en attendaient 2,29 milliards.

Même déception pour le chiffre d’affaires, qui ressort à 13,73 milliards de dollars (+33 %), contre un consensus de 13,78 dollars.

Des réactions plutôt positives

Les réactions des analystes étaient cependant plutôt positives dans l’ensemble. « C’était un assez bon trimestre alors que tout le monde s’attendait à un désastre », a ainsi déclaré Ivan Feinseth (Tigress Financial Partners).

James Cordwell (Atlantic Equities) a parlé pour sa part d’« une forme de soulagement pour le marché ».

Les élections de mi-mandat du 6 novembre seront un test pour les nouvelles protections mises en place par Facebook, a déclaré Mark Zuckerberg à des analystes.

« Avec plus de deux milliards de gens, vous allez voir tout le bien et tout le mal que peut faire l’humanité », a-t-il dit. « Et nous ne serons jamais parfaits. »

Le fondateur de Facebook a vu sa fortune amputée de près de 16 milliards de dollars (14 milliards d’euros) avec la chute de près de 20 % de l’action lors de la séance du 26 juillet dernier.

Les dirigeants de Facebook avaient averti la veille que les coûts liés à la protection des données personnelles et un ralentissement de l’utilisation des services du réseau social sur ses plus importants marchés publicitaires pèseraient sur les marges bénéficiaires pendant les deux prochaines années au moins.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.