Farah trouve un partenaire en Chine

Farah met le cap sur la Chine. Perry Ellis International, propriétaire de la marque d'origine américaine adoptée par la jeunesse britannique au milieu du XXème siècle, vise un développement dans l'Empire du Milieu et ses satellites avec une collection homme composée de vêtements, mais aussi d'accessoires.

Farah exporte sa mode en Chine - Farah

Pour aborder ce marché, le groupe américain a trouvé un partenaire local. Il a signé un accord de licence avec MRH SpaRotica Groupe, qui va développer la distribution de la marque dans les magasins spécialisés, les grands magasins, l'e-commerce, en particulier via Tmall. Farah va également bénéficier d'un réseau à l'enseigne avec un premier magasin annoncé pour début 2017.

« Ceci est notre premier accord pour Farah sur la zone Grande Chine, explique dans un communiqué George Feldenkreis, le PDG de Perry Ellis International. C'est un pas majeur dans l'expansion de la marque en dehors de la Grande-Bretagne et de l'Europe. »

MRH, basé à Shanghai, implante des marques occidentales en Chine. L'an dernier, il signait un accord pour importer la marque d'origine britannique Religion et annoncer l'ouverture planifiée de 80 magasins en cinq ans. Il validait aussi un accord avec la marque d'accessoires en cuir Muuba, mais aussi la création d'une coentreprise pour développer la marque canadienne Hip & Bone.

Le groupe Perry Ellis International (Perry Ellis, Original Penguin, Rafaella...), propriétaire de Farah, a réalisé un chiffre d'affaires de 900 millions de dollars sur son exercice 2015-16, clos fin janvier, contre 890 millions un an plus tôt. Pour son exercice en cours, il table sur un chiffre d'affaires compris entre 910 et 915 millions de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER