Fashion Week : Milan dans les starting-blocks avec un programme explosif

Après New York et Londres, c’est au tour de Milan de prendre le relais. « Ce sera une semaine incroyable ! En termes de défilés, de présentations, d’événements et d’initiatives spéciales, nous avons un programme très, très dense », prévient le président de la Camera della Moda (CMNI), Carlo Capasa. A en juger par les innombrables superpositions de défilés, la Semaine de la mode dédiée aux collections féminines pour l’automne-hiver 2018/19, qui s’apprête à envahir la capitale lombarde du 20 au 26 février, s’annonce, en effet, des plus intenses.


Versace veut encore éblouir Milan avec un défilé anniversaire au Palazzo Reale - © PixelFormula

Signe de cette particulière effervescence, l’anticipation de la Fashion Week, qui débutera dès ce mardi, et non plus le mercredi comme d’habitude, avec le projet "Genius Building" de Moncler. La marque de doudounes était présente jusqu’ici sur les podiums avec ses lignes premium Gamme Bleu et Gamme Rouge, qui défilaient respectivement à Milan et à Paris. Elle y a mis un terme en novembre dernier, changeant totalement d’approche créative avec la constitution d’une "dream team" composée de huit designers de tous horizons, dont le travail sera dévoilé le 20 février au soir.

Le vendredi 23 février, ce sera au tour de Versace d’électriser la journée avec son double anniversaire, celui des 40 ans de la maison - Gianni Versace ayant présenté sa toute première collection en 1978 - et celui des 20 ans de direction créative de sa sœur, Donatella. Pour l’occasion, la griffe va défiler au cœur du centre historique de Milan, dans le prestigieux Palazzo Reale.

D’autres anniversaires vont aussi animer la semaine. A commencer par les 60 ans de la Chambre de la mode italienne, qu’elle fêtera notamment à travers l’importante exposition "Italiana. L’Italia vista dalla moda 1971-2001" racontant trois décennies d’histoire italienne vues à travers la mode. Pour ses 50 ans, Etro a prévu vendredi un défilé spécial, tandis que le lendemain, samedi, Mila Schön organisera, en plus de son défilé, une grande fête pour ses 60 ans.

Autre moment très attendu, le mégashow de Tommy Hilfiger, prévu le dimanche soir (25 février). Après Londres, Los Angeles et New York, le styliste américain présente à Milan le quatrième volet de la collaboration "Tommy x Gigi" avec le mannequin Gigi Hadid. Selon les rumeurs, près de 5 000 personnes ont été conviées à l’événement.

Au total, cette Semaine de la mode lombarde compte 155 collections avec 64 défilés officiels (61 sans les défilés doubles), contre 159 collections avec 63 défilés officiels en septembre dernier (soit 61 sans les défilés doubles ). A ces chiffres s’ajoutent 91 présentations et 28 événements, ainsi que les shows programmés dans la section événements, tels celui de Vien. Sans oublier les nombreux défilés hors calendrier, dont ceux de Dolce & Gabbana le dimanche 25, de Roccobarocco, de John Richmond, d’Elisabetta Franchi ou encore le défilé des Chinois Foor et Xuebao dans le cadre du projet Fashion Haining axé sur ce district chinois de la fourrure et du cuir.

Face à l’inflation des demandes, les organisateurs ont eu le plus grand mal à satisfaire tout le monde, sans compter les changements de dernières minutes, tel que celui de Prada, qui est passé de 18h à 20h le 22 février, pour mieux organiser son show, transféré cette saison de son habituel QG à l’entrepôt de sa fondation, à l'autre bout de la ville. Du coup, Moschino, qui était prévu ce même jeudi soir à 20h est déplacé au mercredi soir, entraînant une série de changements en cascade.

De son côté, la griffe Grinko proposera un événement spécial, le vendredi 23 février à 13h15 au Palazzina Appiani, afin de mobiliser sur la question des violences faites aux femmes.


Christian Pellizzari fait son entrée dans le calendrier féminin de Milan - © PixelFormula

Pour ces raisons, mais pas seulement, pas moins de sept noms ne figurent plus au calendrier cette saison : Francesco Scognamiglio, qui a préféré Rome à Milan pour fêter les 20 ans de sa maison durant la semaine couture de AltaRoma ; Bottega Veneta, qui a choisi New York pour présenter sa collection à l’occasion de l’ouverture dans la Grosse Pomme de son plus grand magasin au monde ; Fausto Puglisi, qui a opté cette fois pour une présentation. Mais aussi Byblos et Aquilano.Rimondi, ainsi que les labels coréen The-Sirius et milanais Ssheena, la marque fondée par Sabrina Mandelli, qui avaient tous deux débuté sur les podiums en septembre dernier.

Ces huit défections sont compensées par huit nouveaux noms ou retours. A commencer par Emporio Armani qui réintègre le calendrier après être parti à Londres en septembre pour célébrer sa boutique rénovée de Mayfair. Emilio Pucci aussi est de retour, lui qui avait préféré le format de la présentation la saison dernière suite au départ de son directeur créatif, Massimo Giorgetti, tandis que Philosophy revient après avoir défilé en off.

Parmi les nouveaux noms, au-delà de Moncler et de Tommy Hilfiger, trois nouvelles marques intègrent le calendrier officiel de Milano Moda Donna : la styliste Francesca Liberatore, qui défilait jusqu’ici à New York, Erika Cavallini et Christian Pellizzari.

La griffe Erika Cavallini, fondée en 2009 par la styliste éponyme, qualifie ses collections de « semi-couture ». Cette dernière, qui dispose d’une boutique dans le quadrilatère du luxe à Milan, défile hors calendrier depuis février 2015. Elle fera jeudi 22 février ses premiers pas dans l’arène des grands.

Enfin, pour le trentenaire Christian Pellizzari, il ne s’agit pas vraiment d’un début, puisqu’il défile depuis trois ans à Milan durant la Fashion Week masculine, où il présente depuis quelques saisons aussi sa collection féminine. Ce designer originaire de Trévise, en Vénétie, a lancé sa marque de menswear en 2011, qu’il a étoffé deux ans plus tard avec une ligne pour femme. Il a fait ses premiers pas sur les podiums en juin 2014, invité par Giorgio Armani à défiler dans son théâtre. Désormais positionné sur la Semaine féminine, il défilera jeudi avec un show mixte.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER