×
5 601
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
30 sept. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion for Good chiffre le potentiel du textile européen réutilisable

Publié le
30 sept. 2022

Selon une étude menée durant seize mois dans six pays, quelque 494.000 tonnes de textiles à faible valeur ou non réutilisables collectées (soit 74% du total) peuvent être recyclées. C'est la conclusion du projet "Sorting for Circularity Europe" mené par Fashion for Good, qui se penche sur la nature des fibres dispositions et sur les réseaux industriels à développer pour les prendre en charge. Un travail d'autant plus intéressant à l'heure où le gouvernement français vient d'annoncer une grande consultation durant ce mois d'octobre sur ce thème. Le chiffrage a d'ailleurs été mené via la méthodologie développée par l'éco-organisme français ReFashion et les données de son fournisseur Terra.


Shutterstock


L'étude a été menée en Belgique, Allemagne, Pologne et Espagne, ainsi qu'aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, où 21 tonnes de vêtements en fin de vie ont été observées, et ceci lors des saisons automne-hiver 2021 et printemps-été 2022 pour appréhender les variations saisonnales. Il en ressort que la fibre la plus observée est le coton (42%), devant les mélanges de fibres (32%), parmi lesquels dominent le "polycoton" (12%): mélange de coton et polyester.

Si l'on omet les éléments problématiques que sont boutons et zips, ainsi que les difficultés de recyclage liés aux colorations, il ressort que 21% des stocks observés peuvent être exploités par recyclage mécanique, tandis que 53% sont gérables par recyclage chimique. Et c'est là tout le propos de Fashion for Good avec cette étude car, pour l'heure, seuls 2% des vêtements en fin de vie vont vers le recyclage de fibre à fibre.

"Alors que les engagements et les politiques de recyclage des textiles de fibre à fibre augmentent, ainsi que la quantité de déchets textiles collectés, l'infrastructure nécessaire pour conduire le passage à des systèmes circulaires nécessite des investissements importants pour passer à l'échelle", indique la directrice de Fashion for Good, Katrin Ley. "Pour prendre des décisions d'investissement éclairées, ainsi que pour évaluer l'intérêt commercial de la monétisation par le recyclage, une compréhension plus approfondie des caractéristiques du paysage européen actuel des textiles post-consommation est nécessaire. Ce projet jette les bases des connaissances qui permettront aux acteurs clés de se mettre en mouvement".


Pièces et matériaux observés dans les collectes des six pays étudiés - Fashion for Good



Dans son rapport en douze chapitres consultable librement, Fashion for Good estime que, pour les seuls pays observés, 264.000 tonnes annuelles de coton pourraient ainsi être disponibles, ainsi que 67.000 tonnes de polyester et 78.000 tonnes de polycoton. Le recyclage se heurtant encore majoritairement à la teinture des produits, l'étude pointe que les stocks disponibles pour le recyclage mécanique sont très majoritairement blancs (25,1%), bleus (20,8%), noirs (14,1%) et gris (10,3%).

Autre frein au recyclage, les éléments "disrupteurs" comme les zips, boutons et autres détails métalliques, s'imposent comme un enjeu clef. En effet, sur 48,7% des vêtements monocouches observés, ces disrupteurs s'avèrent inamovibles. Et seuls 32,4% des pièces ne présentent aucun disrupteur. Des éléments à prendre en compte pour les marques en quête de circularité: ses éléments perturbateurs restant encore un défi pour un tri et recyclage automatisé des vêtements.

Six recommandations pour plus de circularité



A l'issue de ce rapport riche en chiffres destinés à industriels, marques et créateurs, Fashion For Food formule cinq propositions. Il est notamment proposé d'encourager la conception de produits prévoyant leur recyclabilité, à l'heure où 26% des vêtements s'avèrent non recyclable pour diverses raisons. Est par ailleurs suggéré de considérer le recyclage comme un ultime recours:  les marques devant prioritairement renforcer la longévité de leurs produits pour leur donner un "cycle de vie approprié". FFG pointe par ailleurs que l'étape du tri, peu automatisée, reste coûteuse, ce qui devrait être pris en compte dans le calcul des prix des fibres à recycler.


Volumes collectés par pays, et composition actuelle des filières de collecte, tri et utilisation - Fashion for Good


Fashion for Good pointe par ailleurs que l'accroissement des quantités de matériaux collectés non exploitables risque de mettre à mal le nécessaire développement des filières de tri. Un élément à prendre en compte pour les marques, à l'heure où 55% des matériaux collectés dans les pays observés sont triés à l'étranger. FFG appelle également à pousser plus en avant les recherches chiffrées, pays par pays, afin d'identifier potentiels et freins au recyclage textile.

L'organisation en appelle enfin au consommateur lui-même, l'encourageant notamment à privilégier les pièces composées d'une seule matière, ou d'un mélange de deux matières seulement. Mais aussi à réparer, revendre voire échanger ces vêtements et accessoires avant de songer à les confier aux réseaux de collecte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com