×
Publicités

Fashion Pact : les fabricants français appellent à la relocalisation des productions

Publié le
today 3 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

"Pour la planète, relocalisez !" Voici le discours adressé aux 150 signataires du Fashion Pact par les entreprises du label France Terre Textile. Les dirigeants ont envoyé une vidéo au président Emmanuel Macron pour lui rappeler l’existence, sur son territoire, d’une filière textile ayant déjà pris acte des enjeux environnementaux.

Vidéo adressée par France Terre Textile à Emmanuel Macron et aux 150 marques signataires du Fashion Pact


Une dizaine de dirigeants d’entreprises et représentants de la filière se relaient ainsi, face caméra, dans une adaptation libre du Déserteur de Boris Vian. « La mode est allée au bout du monde, elle a sacrifié notre industrie pour fabriquer des habits, et aujourd’hui la Terre gronde », pointe ces industriels. « Sur les routes de France, vous trouverez des entreprises qui, ensemble, produisent des textiles en toute transparence. En marge de cette mode qui pollue, depuis cinq ans elles se sont unies. Plutôt que le low cost et le global, on investit dans le produire local. »

France Terre Textile réunit en son sein les différents labels Terre Textile régionaux (Vosges, Alsace, Nord, Auvergne-Rhône-Alpes et Troyes-Champagne), qui cumulent une centaine de fabricants. Le label certifie pour ses entreprises homologuées (filature, tissage, impression, ennoblissement…) qu’au moins 75 % des opérations de production ont été réalisées sur le sol national, et en respectant un cahier des charges environnemental (pollution, recyclage, consommation d’énergie, émissions de gaz, substances chimiques…). Des critères sur lesquels ils sont indépendamment contrôlés par Cetelor et l’Institut français du textile et de l’habillement (IFTH)

Le Fashion Pact, qui réunit 32 groupes représentant 150 marques internationales, a pour but de réduire l’impact environnemental des participants. Mais également, et c’est là la raison de la réaction de France Terre Textile, de pousser les sous-traitants à s’adapter eux-mêmes à des standards environnementaux plus stricts.  


La vidéo met en scène une dizaine de responsables d'entreprises sur leurs lieux de production - France Terre Textile


« Monsieur le Président, nous avons fait cette guerre. On n’a jamais déserté ! » répondent de fait les industriels tricolores. « Nous sommes prêts à fabriquer des produits pour les 150 marques signataires, si elles veulent bien acheter ici, et épargner notre terre », conclut la vidéo, qui met en scène Eric Boël (Les tissages de Charlieu), Raphaël Clochette (Tradilinge), Odile Maudens (Trocmé Vallart Emballage), Jérôme Morin (Sempatap), Bruno Nahan (Bugis), Eric Neri (Maille Verte des Vosges), Philibert Varenne (La Maison des Canuts) et Paul de Montclos (Garnier-Thiebaut et président de France Terre Textile).

En parallèle de sa démarche écoresponsable, France Terre Textile avait au printemps lancé une campagne destinée à alerter les consommateurs sur les dangers encourus par la main d’œuvre étrangère bon marché fabriquant la mode à petit prix. Une campagne qui plaçait côte à côte les photos de différentes étapes de production en France et dans des pays en développement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com