×
5 491
Fashion Jobs
Publié le
15 mars 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion Star: le Top Chef américain de la mode

Publié le
15 mars 2012

Après avoir fait leur miel des lignes exclusives de créateurs-stars, les enseignes américaines se tournent vers des inconnus pour pimenter leurs collections.

Ainsi, les grands magasins Macy’s et Saks Fifth Avenue, ainsi que la chaîne H&M, sont les partenaires actifs de la nouvelle émission de télé-réalité du réseau NBC, Fashion Star, qui a démarré le 13 mars aux Etats-Unis.


John Varvatos, épaulé par Jessica Simpson et Nicole Richie, jury de Fashion Star


Ce programme hebdomadaire, présenté par l’ex-mannequin Elle Macpherson et qui accueille notamment le créateur de mode John Varvatos dans son jury, permet à 14 candidats de tous horizons de tenter leur chance de lancer "la prochaine grande marque de mode". En jeu, pour le gagnant, une dotation de 6 millions de dollars… en commandes de marchandises par les enseignes participantes. Elles se sont en effet engagées à mettre en avant et vendre les collections du vainqueur.

Mais ce n’est pas tout. Les distributeurs seront chaque semaine représentés sur le plateau par un manageur – Caprice Willard, pour Macy’s, Nicole Christie pour H&M et Terron Schaefer pour Saks – qui jouera le rôle d’acheteur.

A chaque émission, ces derniers feront leur "marché" chez les candidats et passeront commandes d’articles mis en vente dès le lendemain dans leurs magasins ! "L’implication des poids lourds de la distribution Macy’s, H&M et Saks met en valeur pour l’auditoire, comme pour les téléspectateurs, la manière dont les défilés de mode à grand spectacle se transposent en modèles pour le consommateur", commente Paul Telegdy, vice-président exécutif Programmation alternative de NBC, dans le communiqué de la chaîne.

Pour les enseignes, c’est en tout cas une belle opération d’image, qui illustre à la fois leur capacité à innover et leur réactivité, tout en cultivant leur complicité avec le consommateur.

Dans le même ordre d’idée, mais sans partenariat TV, Target, cinquième distributeur aux Etats-Unis, lancera le 6 mai prochain "The Shops at Target". Deux fois par an, cinq boutiques implantées dans les 1 800 grandes surfaces de l’enseigne et sur son site internet, vendront des lignes exclusives créées en partenariat avec les propriétaires de petites enseignes locales, positionnées sur des niches marketing et sélectionnées pour leur originalité par Target.

L’enseigne affirme avoir écumé les Etats-Unis une année durant avant de trouver les concepts retenus pour la première fournée: The Candy Store (une boutique de bonbons de San Francisco), Cos Bar (produits de beauté, Colorado), Polka Dog Bakery (boulangerie pour chiens, Boston), Privet House (déco vintage, Connecticut) et The Webster, un magasin multimarque de luxe de Miami.

Chaque boutique a été choisie pour son style et pour la personnalité de ses patrons. Grâce à ces derniers, Target, qui était déjà connu pour ses lignes design exclusives, ajoute la carte de l’humanisation à celle de l’innovation. Pas mal pour un distributeur qui pèse la bagatelle de 68,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2011 !

Olivier Costil

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com