×
Publicités
Publié le
23 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion Week: Boss transpose son rêve américain à Milan

Publié le
23 sept. 2021

Ambiance 100% US chez Boss, jeudi, à Milan. Pour son retour dans la ville lombarde, la ligne phare du groupe allemand Hugo Boss a sorti la grosse artillerie et secoué la Fashion Week avec l’un de ses fabuleux shows spectacle, dont elle a le secret. Elle a ainsi recréé un terrain de baseball à la périphérie de la ville. Le site idéal pour dévoiler sa deuxième collaboration avec l’historique marque sportive américaine Russell Athletic, après le succès de la collection créée autour de l’univers du basket-ball pour le printemps-été 2021.


Le défilé-parade Boss x Russel Athletic - ph Dominique Muret

 
C’est le monde du baseball que Boss décline cette fois, pour cet hiver, s'inspirant des archives des deux marques et des années 1990, tout en puisant dans les références rétro américaines. La collection pour homme et femme est présentée en partie sous un format "see now buy now", puisque cette capsule "Boss x Russell Athletic" arrive en boutique et sur le site marchand de la marque dès ce jeudi 23 septembre.
 
Tandis que les invités pénètrent dans l’enceinte baignée de soleil, ils sont accueillis par un animateur au fort accent américain, hurlant dans un micro. Au fond du stade, un écran géant retransmet les images des joueurs s'activant sur le gazon accompagnés par une bande-son disco tonitruante. Des mascottes (une chope et des balles de baseball à taille humaine) se dandinent devant les photographes, tandis que des garçons et filles en chemisette à rayures rouges et bermuda blanc coiffés d'une toque, distribuent dans les gradins hot-dogs, hamburgers, pop-corn et coca-cola. On se croirait dans American Graffiti !

Une clameur monte des tribunes, où des supporters surexcités agitent de grands drapeaux et sautillent au passage de la fanfare avec ses musiciens en uniforme d’apparat et chapeau à grand panache rouge. Soudain, un groupe de pom-pom girls envahit la pelouse, en jupette plissée et top orange, accompagné de quelques danseurs de hip-hop, et s’exhibent dans une chorégraphie endiablée. “Twenty-one girls et seven boys !”, souligne le speaker avec fougue.
 
Le décor est planté. La parade peut commencer. Encouragés par les applaudissements du public, les mannequins affichent de grands sourires, traversant la pelouse au milieu des danseurs et musiciens,  dans des tenues sportives au style campus américain, sneakers ou chaussures montantes à lacets en toile et socquettes blanches aux pieds, et casquettes (de baseball), bob ou bonnets en laine sur la tête.

Un look de la campagne Boss x Russel Athletic - ph Andrew Jacobs

 
Les survêtements, hoodies, sweaters, tee-shirts de baseball et joggings ont la part belle, marqués des logos Boss et Russel Athletic en lettrage vintage. Entre patches, broderies et imprimés, pas une pièce qui ne soit griffée des deux labels. Pull-overs à col en V avec poignets à rayures, cardigans décorés de patches, top-cropped, leggings, et blousons Teddy complètent ce dressing streetwear, où le coton molletonné domine.
 
Ce registre sportif est subtilement associé à des pièces plus classiques et sobres dans des teintes basiques monochromes typiques de Boss (crème, beige, bleu-minéral), où s’invite en force un orange vif. Dans ce vestiaire plus chic, on retrouve la patte du responsable de la création Ingo Wilts à travers des shorts élégants, des surchemises peluche en laine bouclée, des costumes, des maxi vestes ou des ensembles et manteaux à micro checks. Des tenues minimalistes aux coupes nettes, confectionnées dans de belles matières. Résultat: une collection Boss chic, fortement rajeunie et décontractée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com