×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 févr. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion Week de Milan : une garde-robe pour femme imprévisible

Par
AFP
Publié le
27 févr. 2017

Le dernier jour des collections de prêt-à-porter pour l'hiver prochain à Milan a mis en avant lundi une femme libre d'esprit aux goûts versatiles, chic et décontractée avec Giorgio Armani, poétique et forte avec Ricostru, ou très éclectique en Mila Schön.

Giorgio Armani, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula


Le velours dense domine la garde-robe féminine imaginée par Giorgio Armani pour l'hiver prochain, avec une prédilection pour le pantalon, décliné sous toutes ses formes : il est tour à tour fluide et ample, souvent dans des velours lisses brillants, à pinces, resserré à la cheville, décoré de boutons argentés dans le bas, moulant façon leggings ou encore enrichi d'un pan, retenu à la taille par un nœud comme un paréo. Il se porte avec des petits tops et vestes courtes.

Très souvent, le pantalon s'enfile sous la robe ou sous des tuniques. Il se laisse parfois entrevoir à travers les larges pans en satin d'une maxi jupe virevoltante. On le retrouve dans une version robe-pantalon, proposée également sous une forme hybride bicolore composée pour moitié d'une jupe plissée noire, et pour l'autre d'un pantalon rouge, sur les flancs duquel sont cousus les bords latéraux de la jupe. Résultat: recto, la femme apparaît en jupe plissée, verso elle porte le pantalon ! Et vice versa.

Giorgio Armani illumine ce vestiaire sombre aux reflets veloutés et aux textures vibrantes en y introduisant des blocs de couleurs intenses : rouge rubis, vert émeraude, bleu électrique. Coiffées d'un galurin et chaussées de mocassins en velours ou de bottines lacées, les mannequins endossent parfois de maxi robes-manteaux évasées sur les flancs.

Giorgio Armani, le pantalon-paréo - © PixelFormula


Tout est mobile, presque liquide dans la collection à la fois forte et délicate présentée par la styliste chinoise Rico Manchit Au, 29 ans, qui défilait pour la deuxième fois à Milan, après avoir bénéficié du soutien de Giorgio Armani en septembre dernier.

La styliste, qui a étudié en Italie, avant de rentrer en Chine en 2009, dans sa ville natale de Guangzhou (ex-Canton), où elle a fondé et produit sa marque de prêt-à-porter féminin Ricostru, joue sur les contrastes de matières et de styles avec des silhouettes aux contours bien définis et d'autres plus mouvantes.

« Silence is sexy » résume l'esprit de cette collection parcourue de reflets irisés. Cette chanson du groupe berlinois expérimental Einstürzende Neubauten, que Rico Manchit Au écoute en boucle, a inspiré son travail, explique-t-elle : « Je suis partie de la veste rock en cuir, tout en explorant le pouvoir du silence ».

D'un côté, donc, des total looks noirs avec pantalons moulants en skaï, de micro-vestes en éco-cuir prolongées de franges-lanières et des combinaisons vernies façon vinyle. Ou encore des volumes oversize, comme ce manteau en fourrure de poulain tombant jusqu'aux pieds. De l'autre, des vêtements taillés dans des matières douces, comme ces velours chatoyants, ou impalpables, tels ces polyesters transparents ou translucides, qui semblent glisser sur la peau.

Ricostru, automne-hiver 2017-18 DR


Changement de registre chez Mila Schön, où la femme semble plongée dans le chaos entre mises longues et austères, patchworks de tissus, flashs de couleurs et micro-motifs. Ainsi le guépard côtoie le satin blanc dans la veste d'un tailleur pantalon, une veste en jeans se dessine en trompe l'œil sur un manteau tacheté à effet fauve, un imprimé dalmatien à pois noirs pointe son nez dans le col et les plis d'une robe vert menthe.

Un manteau en mohair mauve aux faux airs d'astrakan se porte avec une robe couleur bronze et or. Détail insolite, pour compléter cette garde-robe aux mille facettes, tous les mannequins portent des leggings transparents en dentelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.