×
5 597
Fashion Jobs
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
CABINET BENSON & WINCH
Responsable Des Opérations - Univers Luxe / Haut de Gamme - la Vallée Village
CDI · SERRIS
JUINJUILLET
Education And Retail Academy Director #Directeur de la Formation Internationale (H/F) #Cosmétiques de Luxe
CDI · LEVALLOIS-PERRET
SUD EXPRESS
Responsable Régional(e) Nord Est
CDI · REIMS
CONFIDENTIEL
Responsable Régional Nord-Ouest H/F
CDI · NANTES
IRO
Directeur Communication & Marketing Digital (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI
CDI · LYON
APPROACH PEOPLE
Directeur Developpement Commercial (Agence Digitale) CDI Basé à Lyon
CDI · PARIS
FASHION CONSULTING
Charge de CRM
CDI · PARIS
COURIR
International HR Business Partner - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Chef de Produit/ Acheteur Textile CDD H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
Publicités

Fashion Week de New York : les grands ponchos de Nicholas K et l'ambiance californienne de BCBG Max Azria

Par
AFP
Publié le
today 11 sept. 2015
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Avec les grands ponchos de Nicholas K, l'élégant printemps japonais de Tadashi Shoji et une ambiance joyeusement californienne chez BCBG Max Azria, la Fashion Week a démarré jeudi à New York, dans de nouveaux locaux et sous la pluie.

Desigual


Nicholas K a ouvert le bal des défilés à Clarkson Square à Soho, l'un des nouveaux sites de la Fashion Week, dévoilant une collection nomade chic et ample, largement monochrome - blanc, terre de sienne, noir - avec de grands ponchos, d'étranges combinaisons, de longues robes, des chaussettes sur des sandales, et ici et là de gros bracelets dorés couvrant tout l'avant-bras.

Pour sa collection printemps-été 2016, BCBG Max Azria, dans l'ancienne poste Moynihan Station, était lui d'humeur bohème et californienne, un brin années 1970, superposant joyeusement robe légères fleurie, petit haut à motifs géométriques, large pantalon à rayures, ou une large veste dorée sur un mini-short avec un sac et des chaussures à franges. Et chaque silhouette portait un petit chapeau cloche en patchwork.

La Britannique Zoë Jordan avait elle opté pour une brève présentation 100 % numérique.

Desigual plus sophistiqué

La touche-à-tout américaine Misha Janette a joué avec les codes de Desigual, pour la première collection de la maison catalane dirigée par une créatrice étrangère. Les motifs floraux et les couleurs vives, ADN de Desigual, étaient bien présents, mais au sein d'un univers plus sophistiqué. Misha Janette a notamment introduit une bonne dose de noir et de blanc, osant même parfois des vêtements monochrome. « C'est toujours du Desigual, parce qu'on continue à mélanger les motifs », a-t-elle expliqué à l'AFP.

Spécialiste de la culture japonaise, la directrice de création de la collection a aussi apporté un peu du style nippon en multipliant les épaisseurs, et en faisant porter aux mannequins des chaussures à plateforme. Une robe ample façon kimono s'était également glissée dans le défilé.

Le créateur d'origine japonaise Tadashi Shoji, s'était lui inspiré d'un jardin japonais au printemps, pour une ligne féminine et subtilement fleurie, aux transparences raffinées, faite de longues jupes de tulle, d'élégantes robes du soir rebrodées à courte traîne, très princesse des temps modernes. Le podium était encadré de cascades de glycine en plastique, les tons sobres, ivoire, noir, rose délicat...

« Dans le respect de la culture japonaise et avec un clin d'oeil à la tradition », la collection « célèbre joyeusement le printemps au Japon », a précisé le créateur.

Tome et ses longues silhouettes noir et blanc épurées, Ulla Johnson et Rodebjer défilaient aussi jeudi.

Quelques 300 événements - défilés, présentations, fêtes privées - sont prévus durant cette semaine frénétique, qui lance traditionnellement le bal des Semaines de la Mode, avant Londres, Milan et Paris.

Vendredi, tous les yeux se tourneront vers Givenchy, la maison française qui a cette saison exceptionnellement délaissé Paris. Elle présentera sa collection dans la soirée, mise en scène par l'artiste serbe Marina Abramovic, célèbre pour ses shows expérimentaux.

Le spectacle, auquel assisteront, en plus des célébrités et des journalistes, quelque 800 personnes du grand public, et 200 étudiants d'écoles de mode, sera placé sous le thème de la « Célébration de l'amour », voulu par le directeur artistique Riccardo Tisci.

Egalement au programme vendredi Jason Wu, toujours très attendu, la jeune designer américaine Rosie Assoulin, la fantasque Betsey Johnson, 73 ans, la présentation Polo Ralph Lauren, Moncler, Cushnie et Ochs... Au total, 73 événements figurent vendredi sur le calendrier de la Fashion Week.

Par Brigitte DUSSEAU, Thomas URBAIN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.