×
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
7 oct. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion week de Paris : Valentino, Vanessa Seward et Valentin Yudashkin

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
7 oct. 2015

Valentino est parti mardi en pèlerinage chic du côté des contrées africaines pour concocter une collection printemps-été 2016 exotique et chaleureuse.

Valentino, printemps/été 2016 - © PixelFormula


Le duo de créateurs Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ont démarré leur évocation en terres romaines, en s'inspirant des robes droites toutes simples de la Rome Antique dans les tons chocolat avec des sandales plates à brides.

Le défilé a ensuite fait la part belle à des robes en cuir sexy clouté à découpes, qui pouvaient rappeler les femmes de gladiateurs, certaines tenues comprenaient aussi des touches de dentelles qui ajoutaient un brin de romance et de modernité.

Mais l'influence principale de ce défilé était incontestablement tribale, avec une collection riche en tuniques longues, en robes de soie aux motifs animaliers dans les tons de bordeaux, verts ou oranges, sans oublier des mini-jupes à perles et des revers richement brodés.

Valentino, printemps/été 2016 - © PixelFormula


Les tenues étaient magnifiquement accessoirisées, avec d'imposants colliers en bois qui côtoyaient des pendentifs couleur ivoire, sans oublier une utilisation généreuse des plumes.

La présentation s'est close sur une série de tenues dignes des plus grands tapis rouges avec des robes en mousseline semi-transparente d'inspiration grecque côté structure mais surmontées d'entrelacs de motifs abstraits tous droits issus des contrées africaines.

Vanessa Seward, printemps/été 2016 - © PixelFormula


D'autres défilés, comme celui concocté par la styliste française Vanessa Seward, semblaient aussi regarder du côté des climats chauds avec une collection chic d'ensembles réalisés avec des touches de daim, dans les tons bordeaux et bleus profonds.

Les coupes étaient fluides mais près du corps. Ces silhouettes comprenaient aussi des robes t-shirt très longues et des shorts cargo à poches.

De son côté, Valentin Yudashkin a choisi une inspiration littéralement opposée avec une collection placée sous le signe du luxe sportswear qui regorgeait de coloris fluo, de découpes et de robes de soirée tourbillonnantes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.