×
Publié le
20 juin 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashion Week milanaise : La jeune marque Sunnei surfe sur le succès

Publié le
20 juin 2016

La marque de mode pour Homme Sunnei a débuté sur les podiums dimanche 19 juin, apportant une bouffée d’air frais à la Semaine de la mode masculine de Milan.

Le Franco-Italien Loris Messina (27 ans) et l’Italien Simone Rizzo (28 ans), qui se cachent derrière ce nom à la sonorité exotique, avaient convié pour l’occasion tous leurs amis. Assis au premier rang, ils se sont tous levés en plein show pour se mettre à danser, alors que les mannequins continuaient de défiler.

Sunnei, printemps/été 2017 - CNMI


« C’était un clin d’œil pour faire comprendre aux gens notre monde à la fois simple et frivole », explique Loris Messina qui, après avoir grandi à Grenoble, a rejoint la patrie de ses grands-parents originaires de la Sicile, s'installant à Milan.

« Nous avons choisi 28 mannequins très différents entre eux avec chacun un look particulier pour montrer l’étendue de notre offre et la possibilité de mixer les pièces, toutes faciles à porter », poursuit-il.

Chemise à rayures sur bermuda rouille avec cardigan noué à la taille, costume-short en cuir coloré, combinaison d’aviateur effet tie-and-dye, imper rose sur pantalons de coton blanc, ou encore survêtement marine sur torse nu avec foulard au cou… Tels sont quelques-uns des looks proposés pour l’été prochain au style un peu fun, mais sans exagérer.

Sans oublier les pièces en denim, marque de fabrique du jeune label, soutenu par la Camera Nazionale della Moda Italiena (CNMI).

Sunnei est né en 2014 de la rencontre entre Loris Messina, diplômé en marketing, qui a débuté comme visuel merchandising chez Gucci, et Simone Rizzo, qui a fait des études d’économie avec un master en Digital Media Management.

« A un moment, on a décidé de tout plaquer pour lancer ce projet. Nous avons voulu nous concentrer sur le menswear, car c’est là qu’il y avait un manque au niveau de l’offre, surtout dans le moyen-haut de gamme », indique le jeune entrepreneur-designer.

Sunnei, printemps/été 2017 - CNMI


« Dès notre première présentation, en juin 2014, nous avons eu des retours sur la presse en ligne et pu vendre à 10 acheteurs étrangers. En particulier, Opening Ceremony, aux Etats-Unis, nous a soutenu dès le départ », raconte-t-il.

En quelques saisons, la marque, très orientée sur le marché, est parvenue à séduire 35 multimarques. Son premier marché est aujourd'hui le Japon, suivi pat la Corée et les Etats-Unis.

La collection est fabriquée en Italie auprès de petits fabricants, notamment en Vénétie, qui développent aussi les tissus pour le label, tandis que le denim vient du Japon. Située entre Acne et Raf Simons avec des prix allant de 180 à 350 euros le pantalon ou la chemise, Sunnei est distribuée dans le Marais à Paris chez Tom Greyhound, chez Space Mue en Corée ou encore chez Ssense au Canada.

Le duo a également ouvert un espace à Milan, Via Vincenzo Vela, avec boutique au rez-de-chaussée et studio de création à l’étage. « Nous partageons le magasin avec un vendeur de journaux et y organisons aussi des événements liés à l’art », conclut Loris Messina.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com