×
Publié le
16 juin 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fashionweek masculine à Paris : cinq jours denses

Publié le
16 juin 2011

Du 22 au 26 juin, la mode Masculine estampillée Paris présente les collections printemps-été 2012. Cinquante shows sont programmés sur le calendrier, contre 38 à Milan (sur quatre jours). Peu de temps morts donc entre les défilés et les présentations.


Défilé Homme, automne-hiver 2011/2012: Givenchy, Arnys / (c) Imaxtree

Démarrage le mercredi 22, avec un planning marqué par les deuxièmes tours de piste à Paris. Début donc à 17h avec John Lawrence Sullivan. Derrière le nom aux entournures british, c’est un créateur japonais, Arashi Yanagawa, qui mène le bal. Il présentera sa deuxième collection à Paris. Puis Mugler signé Romain Kremer sous l’impulsion de Nicola Formichetti, lequel avait pour son premier show en janvier dernier fait défiler un homme au corps entièrement tatoué ; tatouage qui reproduisait son squelette sur sa peau. Suivent ensuite Ehud, qui livre son deuxième show à Paris, et Christian Lacroix qui fera défiler pour la première fois sa collection homme dans les murs (bruts) de sa prochaine boutique parisienne. Enfin, fin de journée, à partir de 21h, présentation d'Ami Alexandre Mattuissi qui présentera pour la deuxième fois à Paris.

Le lendemain, premier rendez-vous à 10h30 avec Viktor & Rolf Monsieur qui sort petit à petit de l’ombre et vient de s’installer chez Harvey Nichols, puis Issey Miyake Men, Rick Owens, Juun J. , Louis Vuitton à 14h30, piloté désormais par Kim Jones (sous contrôle Marc Jacobs), Alexis Mabille qui fera également défiler quelques modèles de sa collaboration avec la marque de lingerie HOM. Jean Paul Gaultier, fraîchement racheté par Puig, tient son show à 17h, suivi de Yohji Yamamoto, Dries Van Noten, Adam Kimmel et Steffie Christiaens qui fermera le bal à 21h.


Défilés Homme, collection automne-hiver 2011/2012 / (c) Imaxtree

Le 24, Junya Watanabe ouvre le bal (10h), suivi de Yves Saint Laurent, Julius, Gustavolins, Walter van Beirendonck, Kris Van Assche, Boris Bidjan Saberi, Comme des Garçons, Givenchy, Henrik Vibskov et final avec John Galliano, sans John Galliano débarqué de sa propre marque en avril dernier et dont le sort aura été fixé deux jours plus tôt. Hasard du calendrier ou pas, le couturier sera jugé pour injures à caractère antisémite le 22 juin par le tribunal correctionnel de Paris et l’issue risque fort d’alimenter les discussions sur les rangs des défilés. Du côté de la maison, où les collections homme sont réalisées sous licence, on annonce une "sortie spéciale" pour cette collection signée du studio.

L’avant-dernier jour, journée la plus chargée, Maison Martin Margiela débute à 9h30, suivie de Kenzo, Smalto qui fera défiler pour la première fois des pièces couture, Ann Demeulemeester, Bernhard Willhelm, Dior Homme, Wooyoungmi, Cerruti récemment racheté par Trinity (Li&Fung) et ambitionne de monter en gamme dans le costume, Petar Petrov, Damir Doma, Hermès et enfin Raf Simons.

Enfin dimanche, dernier jour, ce sont les défilés de Bill Tornade, Lanvin, Roland Mouret, Agnès b., Songzio, Rynshu, Paul Smith, Qasimi, Thom Browne, Arnys qui renouvelle son rendez-vous avec les podiums et fin de la semaine avec Acne.

Enfin, en marge des défilés, la Semaine de la Mode orchestre des rendez-vous plus confidentiels avec des créateurs qui ne manquent pas d’attirer acheteurs et presse, comme Barnabé Hardy, 3.1 Phillip Lim, Jean Paul Knott ou encore Christophe Lemaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com