×
Publicités
Publié le
14 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing relève sa prévision de bénéfice net annuel mais reste prudent

Publié le
14 avr. 2022

Le géant japonais du prêt-à-porter Fast Retailing (Uniqlo) a légèrement relevé jeudi sa prévision de bénéfice net annuel pour l'exercice 2021/22, restant toutefois prudent face notamment à l'évolution de la situation sanitaire en Chine, son deuxième marché après le Japon.


Façade de la boutique Uniqlo, au coeur de Marseille. - Uniqlo


Sur l'ensemble de son exercice qui se terminera fin août, Fast Retailing table désormais sur un bénéfice net de 190 milliards de yens (1,4 milliard d'euros), contre 175 milliards de yens prévus précédemment. Cette révision à la hausse, qui représenterait une progression de 11,9% sur un an, est basée sur l'hypothèse d'une "nouvelle augmentation des revenus financiers nets sur fond de la dépréciation continue du yen", précise Fast Retailing dans un communiqué.

À cause des restrictions sanitaires liées à la pandémie qui ont déjà pesé sur ses résultats en Chine continentale et à Hong Kong sur son premier semestre, Fast Retailing s'attend à une deuxième moitié d'exercice difficile.

La Chine continentale, où les recettes des magasins Uniqlo représentaient un quart du chiffre d'affaires de Fast Retailing en 2020/21, est touchée par des flambées de cas d'infection au Covid-19 qui ont poussé les autorités à mettre en place des confinements drastiques, comme actuellement à Shanghai, ce qui pèse sur l'activité économique et laisse planer l'incertitude pour les prochains mois.

Au Japon, son marché principal, les ventes du groupe ont été décevantes au premier semestre en raison notamment d'un effet de base négatif sur un an et des mesures de restrictions liées au Covid-19 qui ont pesé sur l'activité début 2022. Mais Fast Retailing prévoit une forte augmentation de son bénéfice opérationnel et de ses ventes au Japon dans la seconde partie de l'exercice.

En Europe, la maison mère d'Uniqlo s'attend au deuxième semestre à des ventes "considérablement plus fortes" qu'un an plus tôt et à un retour dans le vert, tout comme en Amérique du Nord.

Fast Retailing prévoit ainsi toujours un bénéfice opérationnel annuel de 270 milliards de yens (2 milliards d'euros, +8,4% sur un an) et des ventes à hauteur de 2.200 milliards de yens (16,1 milliards d'euros), ce qui serait une modeste hausse de 3,1% sur un an.

Des profits en hausse au premier semestre



Sur son premier semestre (de septembre dernier à fin février), son bénéfice net a bondi de 38,7% sur un an à 146,8 milliards de yens (1,1 milliard d'euros).

Son bénéfice opérationnel a augmenté de 12,7% à 189,3 milliards de yens (1,4 milliards d'euros), un niveau record pour un premier semestre du groupe, a précisé Fast Retailing dans un communiqué.

Son chiffre d'affaires est lui resté quasiment stable sur un an (+1,3%) à 1.219 milliards de yens (8,9 milliards d'euros).

Concernant le département 'global brands', qui inclut les enseignes Princesse tam tam, Comptoir des Cotonniers, et Theory, le groupe estime avoir réalisé un premier semestre intéressant. Il décrit une augmentation forte des ventes et des profits de Theory, et indique que Comptoir des Cotonniers, à la relance, a vu ses ventes augmenter et ses pertes fortement réduites. La marque parisienne a bénéficié "d'un rebond du nombre de clients, de la fermeture de magasins non rentables et d'autres réformes structurelles", énumère le groupe.

(Avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com