×
6 991
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · PARIS
HADDAD BRANDS EUROPE
Assistant Directeur Retail & Grands Magasins Europe
CDI · SAINT-DENIS
KARA
Juriste Associate Manager en Droit Social Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Contrôleur de Gestion Marketing H/F
CDI · PARIS
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Responsable Trade Marketing F/H
CDI · LES HERBIERS
ABSOLUT CASHMERE
Directeur Artistique/Styliste (H/F)
CDI · PARIS
SUD EXPRESS
Responsable Régional·e
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Responsable E-Commerce H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Commercial Btob - Mode H/F
CDI · PARIS
LA HALLE
Demand Planner (H/F)
CDI · PARIS
I MAKE
Business Developer International Junior
CDI · PARIS
GROUPE BEAUMANOIR
Team Leader Market Place (H/F)
CDI · SAINT-MALO
ELIZABETH ARDEN
Chef de Produit Prestige France & Benelux H/F
CDI · PARIS
MAISON FRANCIS KURKDJIAN
Contrôleur de Gestion Consolidation H/F
CDI · PARIS
JULES
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F)
CDI · ROUBAIX
GALERIES LAFAYETTE
Juriste Contrats Fournisseurs H/F
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet CRM
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Digital
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Business Analyst Operations H/F
CDI · PARIS
HERMES
CDI – Responsable de Zone Junior Asie du Sud – Chapeaux Gants (H/F)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – e- Commerce Buyer Rtw (F/H)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga - HR Strategic Project Manager (f/m)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
13 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing: un bénéfice net en hausse de 33% au premier trimestre

Publié le
13 janv. 2022

Le géant japonais du prêt-à-porter Fast Retailing a annoncé jeudi des résultats supérieurs à ses attentes et à celles du marché pour son premier trimestre 2021-22 (de septembre à novembre), mais la suite de son exercice s'annonce plus délicate en raison de la vague Omicron.


Pulls signés Uniqlo - DR


Le groupe, dont Uniqlo est la marque phare, a signé des performances trimestrielles robustes en Asie-Pacifique (hors Japon et Chine), en Amérique du Nord et en Europe, trois zones où la reprise économique profitait alors d'une accalmie sur le front sanitaire.

Son bénéfice net sur la période a ainsi atteint 93,5 milliards de yens (713 millions d'euros), soit un bond de 33% sur un an, amplifié par des effets de change favorables liés à la dépréciation du yen. Il s'agit d'un bénéfice net record pour le groupe sur un premier trimestre, a-t-il précisé dans un communiqué.

Le bénéfice opérationnel a grimpé plus modérément (+5,6% sur un an à 119,4 milliards de yens), tout comme son chiffre d'affaires global qui a augmenté de 1,2%, à 627,3 milliards de yens (près de 4,8 milliards d'euros).

Une dynamique plus délicate en Chine et au Japon



Au Japon, les résultats trimestriels d'Uniqlo ont en revanche fortement baissé. Fast Retailing explique avoir été pénalisé par un effet de base défavorable, comme son activité avait été très robuste dans l'archipel un an plus tôt.

Des températures au-delà des normales saisonnières au début de l'automne dernier ont aussi pénalisé les ventes de la nouvelle collection automne-hiver d'Uniqlo au Japon, mais aussi en Chine. Uniqlo a en outre souffert en Chine du maintien de restrictions sanitaires strictes, pesant notamment sur le secteur local de l'habillement.

Comptoir des Cotonniers résorbe ses pertes



Au sein de son portefeuille de marques Global Brands (Theory, PLST, Princesse tam.tam...), le groupe a tenu a faire un point d'étape dans la restructuration de l'enseigne Comptoir des Cotonniers, qui a subi un plan social en 2021, impliquant la suppression de 24 points de vente et de 217 postes.

Durant ce premier trimestre, la marque de mode féminine dit avoir signé des revenus en hausse (sans que ceux-ci ne soient divulgués), et quitte surtout la zone rouge en revenant à l'équilibre, "après avoir pu éviter de fermer temporairement des magasins en raison du Covid-19", indique l'entreprise. "Entre-temps, la fermeture définitive de boutiques non profitables et d'autres réformes structurelles ont permis d'améliorer la rentabilité."

Retenue face à Omicron



Pour l'ensemble de son exercice, Fast Retailing a délivré des prévisions inchangées, un signe de prudence alors que la propagation mondiale du variant Omicron depuis fin novembre a entraîné le retour de restrictions sanitaires dans de nombreux pays.

"Nous comptons atteindre nos estimations initiales, bien que nous ayons des difficultés à tenter de prédire la situation future" à cause du Covid-19, a justifié le groupe. En octobre dernier, il s'est fixé l'objectif de dégager en 2021-22 un bénéfice net record de 175 milliards de yens (1,3 milliard d'euros, soit +3% sur un an).

La société vise aussi un bénéfice opérationnel annuel de 270 milliards de yens (2,1 milliards d'euros, +8,4% sur un an) pour des ventes à hauteur de 2.200 milliards de yens (16,8 milliards d'euros au cours actuel, +3,1% sur un an).

(Avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com