×
Publicités
Publié le
17 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fendi, une collection cocooning pour affronter les temps nouveaux

Publié le
17 janv. 2021

Alors que les mannequins traversent à vive allure une discothèque éclairée par des néons multicolores, une voix lancinante et lointaine nous parle de lumière, d’élégance, de couleur et d’obscurité. "What is normal today ?" (qu’est-ce qui est normal aujourd’hui), susurre Silvia Fendi Venturini sur la puissante bande-son techno créée par Alessio Natalizia (alias Not Waving) pour le défilé masculin de Fendi pour l’automne/hiver 2021-22, diffusé sous forme digitale, samedi, au deuxième jour de de la Fashion Week Homme virtuelle de Milan.
 

Le manteau se décline en robe de chambre - Fendi


Partant du contexte actuel si incertain et de la pandémie du Covid-19, qui a tellement bouleversé nos habitudes ces derniers mois, la directrice artistique de la maison de luxe romaine détenue par LVMH a voulu revisiter le vestiaire masculin pour le faire évoluer en s’adaptant à ce nouveau monde, qui semble à la fois si étrange et normal.
 
Pour redessiner ce "new normal", Silvia Fendi Venturini est partie des classiques du menswear en proposant des pièces intemporelles pensées sous un regard nouveau, qui tient compte de l’évolution des modes de vie et des nouvelles exigences de l’homme. Versatilité, confort, fonctionnalité et sobriété caractérisent cette collection, qui oscille entre innovation et normalité, tout en étant traversée aussi par un souffle frais d'énergie et de fantaisie.

Tout se joue dans les matières précieuses et douillettes, avec des hauts zippés en laine bouclée, des manteaux à doublure de duvet réversibles, des chemises-pyjama enveloppantes, qui se transforment en vestes, à enfiler sur des chandails à larges rayures. Le perfecto se réinvente en grand format, taillé dans un épais drap de laine. Le col de certains pull-over torsadés se prolonge en deux longs pans à nouer en écharpe autour du cou.
 
L’effet cocooning est accentué par le matelassé, omniprésent, qui se décline dans des manteaux bordés de passepoils comme les robe-de-chambre d'antan, mais aussi dans des pantalons, de larges bermudas, des blousons et jusqu’en inserts dans des poches. La maille aussi a la part belle, notamment dans des pantalons bien chauds et dégoulinants façon pyjama, ou dans une combinaison-salopette layette.
 
L’homme ne sort jamais sans ses moufles et s’emmitoufle dans des doudounes XXL aux couleurs vives (jaune d’or, fuchsia, orange, bleu roi) ou dans de grands manteaux en duvet aux allures de peignoir. Il semble décidément ne plus pouvoir se passer de ses moelleux vêtements d’intérieur découverts lors du confinement… et du télétravail.
 

La maille s'impose dans la collection - Fendi


Il raffole aussi des détails pratiques comme ces fentes sur les cuisses des pantalons ou sous les épaules d’une veste, privant le costume de sa rigidité habituelle. Et que dire de cette longue écharpe en cachemire munie d’une grande poche ?
 
Alors que la palette est plutôt neutre, oscillant entre le beige, les tons clairs et le noir, avec quelques flashs de couleurs dans des looks monochromes, des motifs bariolés et joyeux viennent électriser certaines pièces sombres, imprimés ou brodés sur manteaux et tricots, tels des gribouillages ou dessins enfantins esquissés à la va vite. Ils sont l’œuvre de l’artiste acteur humoriste britannique Noel Fielding.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com