×
Publicités
Publié le
4 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fenix outdoor : premiers résultats depuis l’intégration de Globetrotter

Publié le
4 mai 2016

En novembre 2014, le groupe Fenix Outdoor International affichait ses ambitions européennes en créant Frilufts Retail Europe. Le nouvel ensemble réunissait trois acteurs de la distribution d’articles de sport et d’activités de grand air en Scandinavie et pays germanophones : Globetrotter en Allemagne, Naturkompaniet en Suède et Partioaitta en Finlande.

La boutique Globetrotter de Munich - Globetrotter


L’intégration de Globetrotter dans le groupe dirigé par Martin Nordin a été finalisée en juin 2015, avec l’acquisition de 100 % des parts du groupe fondé en 1979 et qui dispose de 13 magasins. Le groupe Fenix Outdoor International ayant livré ses résultats 2015, de premiers éléments chiffrés sur ce nouveau poids lourd sont donc disponibles.

Le chiffre d’affaires du groupe livre un premier enseignement. Celui-ci est passé de 237 millions d’euros à 451 millions d’euros. Une croissance de 90 % que le groupe doit assumer, d’autant qu’elle change profondément son identité. Fenix Outdoor était jusqu’à l’an dernier un spécialiste des marques outdoor, réalisant près de 172 de 237 millions de ventes avec Fjällräven, Primus, Tierra, Hanwag et Brunton. Les enseignes Naturkompaniet en Suède, mais aussi Partioaitta en Finlande, rachetée en 2011, apportant le solde.

Avec Globetrotter, le groupe se tourne clairement vers la vente directe.

En 2015, l’activité retail a apporté 261 millions d’euros dont près de 49 millions en Suède, 24 millions dans les autres pays scandinaves et plus de 188 millions en Allemagne. Le volet marques, porté par Fjällräven, qui se développe notamment en Amérique du Nord avec des boutiques ouvertes à Chicago, Minneapolis et St Paul, a réalisé une belle croissance l’an dernier avec un chiffre d’affaires de près de 190 millions d’euros.

Côté rentabilité, le segment des marques voit son résultat opérationnel passer de 38,6 à 47 millions. En revanche, l’activité de la vente en direct assume des pertes opérationnelles de 8 millions d’euros. Le défi pour le groupe est donc de rendre rentable cette activité qui regroupe 60 magasins sur trois pays.

Pour réussir ce challenge, Fenix Outdoor International mise notamment sur des process harmonisés entre ses différentes enseignes, mais aussi sur le lancement d’un nouveau site marchand pour Globetrotter. Le groupe revendique aujourd’hui la place de n°2 de la distribution d’articles outdoor en Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com