×
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 févr. 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fermeture d'une usine de tissage en Haute-Vienne: 134 emplois supprimés

Par
AFP
Publié le
23 févr. 2012

LIMOGES, 23 fév 2012 (AFP) - L'entreprise Albany international, spécialisée dans le tissage, a annoncé la fermeture de l'usine de Saint-Junien (Haute-Vienne) et la suppression de 134 emplois, a-t-on appris jeudi auprès d'élus, confirmant une information du site du quotidien l'Echo en Haute-Vienne.

Avec "colère" et "indignation", Joël Ratier, président de la communauté de communes Vienne-Glane et conseiller régional PCF, a confirmé à l'AFP la décision de la direction d'Albany, dont l'usine est installée "depuis des décennies", de fermer le site haut-viennois pour redéployer l'activité sur le site de Sélestat (Alsace).

C'est "une décision scandaleuse", a lancé l'élu, rappelant qu'en 2004, la communauté de communes avait racheté les anciens locaux de l'entreprise, cédé un nouveau terrain pour un euro symbolique et pris en charge les aménagements de voirie afin de desservir le nouveau site, soit un investissement de près d'un million et demi d'euros.

"Au-delà du drame humain que va déclencher cette logique insupportable chez une entreprise qui, par ailleurs dégage, d'importants bénéfices", l'élu estime qu'il n'est "pas acceptable de piller ainsi un territoire et l'argent public".

Vendredi, Joël Ratier et Pierre Allard, maire de Saint-Junien, comptent rencontrer des salariés du site Saint-Junien "afin de déterminer les modalités d'une riposte à la hauteur de cette décision scandaleuse".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.