Fête Impériale affirme sa présence avec des pop-up et partenariats

Fête Impériale se challenge. La griffe lancée il y a quatre ans par Laura Gauthier Petit, rejointe par Laurène Gauthier l’année dernière, a travaillé main dans la main avec Boucheron à l’occasion de la réouverture de son hôtel particulier sis au 26, place Vendôme. La maison de joaillerie, qui fête ses 160 ans, a demandé à la jeune créatrice d’imaginer les uniformes du personnel employé à cette adresse.
 
Les tenues du personnel Boucheron imaginées par Fête Impériale - Fête Impériale

En tout, ce sont cinq tenues qu'a imaginé la designer. « Fête Impériale se déploie à travers les imprimés et ma fascination pour le Second Empire. Boucheron est une maison qui a vu le jour à la fin du 19e siècle, au moment de ce Second Empire ». Un point commun significatif pour les deux marques, celle de joaillerie soucieuse de renouveler son image en promouvant un luxe moderne et décontracté.
 
Pour Fête Impériale, 2019 est une année riche de projets. En plus de cette collaboration, à laquelle Laure Gauthier Petit a franchement aimé prendre part (elle envisage de réitérer l’expérience avec d’autres marques, excepté en joaillerie et tant qu’elle en apprécie l’univers et la direction artistique), la marque ouvre plusieurs pop-up stores parisiens.
 
La collection automne-hiver 2018/19 de Fête Impériale - Fête Impériale

Le premier court jusqu’à fin février au magasin L’Exception situé aux Halles. Le second ouvrira sur six mètres carrés au troisième étage du Printemps Haussmann fin janvier et durera jusqu’à la mi-mars. En parallèle, la griffe fait partie des 27 marques sélectionnées par le salon Tranoï présentées du 16 janvier au 4 février aux Galeries Lafayette Haussmann pour un pop-up présentant des exclusivités de ces marques exposantes au grand public. Fête Impériale y proposera une collection capsule d’une dizaine de pièces.
 
Avec une douzaine de revendeurs internationaux, un e-shop et un lieu alternatif entre boutique, showroom et atelier, Fête Impériale poursuit son évolution. Sa « galerie » (c’est ainsi qu’est désigné le point de vente en propre de la marque) a ouvert il y a un peu plus d’un an et devrait représenter à la fin de l’exercice de l’entreprise 20 % de ses ventes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER