×
6 903
Fashion Jobs

Fidélisation : le français Joko lève 1,6 million d’euros

Publié le
today 3 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Lancé l’an passé avec l’ambition de faire de la carte bancaire le pivot central des programmes de fidélité, Joko annonce une première levée de fonds de 1,6 million d’euros auprès de plusieurs business angels, ainsi que de Partech, Axeleo et de l’accélérateur Lafayette Plug and Play, qu’il avait rejoint.


La société a été fondée par Xavier Starkoff, Nicolas Salat-Baroux et Alexandre Hollocou - Joko


Avec déjà parmi ses partenaires rien de moins que les programmes fidélité de H&M, Zara, Sephora, Asos ou encore Uniqlo, sans oublier Uber, Fnac et Deliveroo, Joko permet à l’internaute de lier sa carte bancaire à l’ensemble de ses comptes fidélité. En résulte un simple passage simplifié, les points étant automatiquement cumulés lors du paiement. Mais, pour les enseignes, cet outil permet aussi d’affiner les suggestions personnalisées faites à leurs clients.

Via les transitions traitées quotidiennement, Joko entend en effet permettre aux enseignes d’avoir accès à des statistiques agrégées et anonymisées, les éclairant sur leur positionnement vis-à-vis du marché et de leurs concurrents. Des informations qui permettent aux consommateurs, qui génèrent des points à chaque achat mené chez cinq entreprises qu’ils auront sélectionnées, de se voir cibler uniquement par des offres pertinentes.


En faisant de la carte de crédit le réceptacle d'un programme de fidélisation simplifié, Joko entend notamment séduire les millennials - Joko


« Nos utilisateurs sont à la recherche d'une expérience du "reward" et de la fidélité qui soit simple, personnalisée et "gamifiée", et c'est ce que nous avons réussi à créer avec Joko », explique le cofondateur, Nicolas Salat-Baroux. « C'est grâce à cette expérience que nous constatons un réel impact sur la fréquence d'achat et le panier moyen de nos utilisateurs chez les marques présentes sur l'application. Avec Monoprix par exemple, nous avons constaté une hausse des dépenses de 17 %. »

La société a été fondée par Xavier Starkoff, Nicolas Salat-Baroux et Alexandre Hollocou, avec le soutien d'ESSEC Ventures, Wilco (Région Ile-de-France), Agoranov (Criteo, Doctolib, etc.), Lafayette Plug and Play, ainsi que le Startup Garage de Facebook à Station F.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com