Flair teste ses bodys en pop-up et chez Monoprix

Après trois années passées au marketing d'Uber, Clémence Wurtz a décidé de se mettre à la création en lançant sa première marque de vêtements. Nommée Flair, elle propose une sélection de bodys fabriqués en France et proposés à des prix haut de gamme (autour de 100 euros la pièce). Depuis le 5 décembre, deux modèles de la griffe sont vendus chez Monoprix, au sein de leur sélection de produits hexagonaux, aux côtés de noms plus connus comme Le Slip Français, Le Mont Saint Michel, Aigle ou encore Armor-Lux.
 
La collection automne-hiver de Flair

« C’est extrêmement intéressant pour Flair en termes de notoriété. J’ai créé la griffe en octobre 2017 et Monoprix m’a contacté dès février pour cette opération. Ils ont repéré la marque sur Instagram alors que nous avions à peine 2 000 abonnés. J’ai produit les deux modèles dans nos ateliers tourangeaux, dans des quantités nettement supérieures à celles habituelles », explique Clémence Wurtz.
 
Exceptée cette collaboration, qui lui permet d’être présente dans toute la France, la créatrice préfère s’en tenir à une distribution en ligne, qui lui paraît plus fluide (en Île-de-France, selon l’heure de commande, les produits peuvent même être livrés dans la journée), et à des pop-up stores, pour l’instant exclusivement parisiens. Depuis le 13 décembre, et jusqu’au 16 du même mois, elle s’est d’ailleurs installée au 6, rue Malher, dans le Marais. Elle projette aussi en 2019 de faire ses premiers magasins éphémères en province.
 
La collection automne-hiver de Flair - Flair

Avec une dizaine de modèles par saison, Flair souhaite faire sortir le body du rayon lingerie. Pour accompagner ses produits, Clémence Wurtz a aussi décidé de proposer chaque saison un bas qui se porte taille haute. Pour le printemps-été 2018, il s’agissait d’un short à imprimés blancs et noirs. Pour l'automne-hiver 2018/19, il s'agit d'une jupe noire fendue.
 
Pour accroître la notoriété autour de Flair, Clémence Wurtz ne déroge pas aux habituelles collaborations. Avec la jeune griffe de robes de mariée Margaux Tardits, elle a imaginé un body immaculé à porter avec une jupe blanche. Et pour fêter sa première année d’existence avec ses consommatrices, elle leur a demandé de dessiner le body de leurs rêves. En plus de lui donner son nom, Sacha, la gagnante, pourra suivre les étapes de sa fabrication dans les ateliers de la marque. Une expérience en immersion pour impliquer ses fans et dévoiler les dessous de Flair.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLingerieDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER