Foot Locker poursuit sa chute au deuxième trimestre

Foot Locker a publié vendredi les résultats de son deuxième trimestre pour l'année fiscale 2017. Richard Johnson, PDG de l'entreprise, a reconnu être « déçu » par ces chiffres, qui marquent une baisse des ventes et du bénéfice net.

Foot locker
« Nous sommes convaincus que nous conservons une position solide sur le marché des chaussures de sport haut de gamme, car nous avons réussi à fidéliser une clientèle exigeante. Pourtant, les ventes de certains modèles récents sont tombées bien plus bas que nos prévisions et ont eu un impact sérieux sur nos résultats pour ce dernier trimestre », a expliqué Richard Johnson.

Richard Johnson a précisé que le distributeur américain avait été affecté par « la disponibilité limitée de certains produits innovants, récemment lancés sur le marché », et qu'il s'attendait à une diminution des ventes de 3 % à 4 % pour le reste de l'année.
 
« Nous sommes bien évidemment déçus par nos résultats de ce trimestre », a reconnu Richard Johnson, « et notre équipe travaille activement pour ajuster notre stratégie dans un secteur de la vente au détail en pleine transformation, où notre clientèle se déplace de plus en plus rapidement, d'une source d'inspiration à l'autre ». 

Les ventes totales du trimestre ont baissé de 4,4 %, à 1,701 milliard de dollars, contre 1,78 milliard l'année précédente, et le chiffre d'affaires des magasins a baissé de 6 %. Le taux de marge brute a lui aussi chuté à 29,6 % des ventes, contre 33 % l'an passé, tandis que les frais généraux et administratifs ont augmenté de 20 points de base, pour s'établir à 19,9 % des ventes.

De plus, le bénéfice net est de 51 millions de dollars, soit 0,39 dollars par action, contre 127 millions de dollars, soit 0,94 dollars par action l'année passée. Ce résultat comprend 50 millions de dollars avant impôts de frais de litige, en raison d'une décision du tribunal dans le cadre d'un procès contre Foot Locker à propos de la conversion de son régime de retraite en 1996 - l'entreprise avait déjà dû payer 100 millions de dollars au troisième trimestre de 2015 pour la même affaire.

Les ventes cumulées du présent exercice ont été affectées par ce médiocre deuxième trimestre, baissant de 1,7 %, à 3702 millions de dollars; les ventes en magasins ont chuté de 2,6 % et le bénéfice net s'établit à 231 millions de dollars, soit 1,74 dollars par action selon les normes PCGR.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

SportBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER