×
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 sept. 2022
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

France: le climat des affaires "s'assombrit" en septembre, selon l'Insee

Par
AFP
Publié le
22 sept. 2022

Le climat des affaires en France s'est dégradé au mois de septembre, les chefs d'entreprise se montrant plus pessimistes sur leur activité et leurs perspectives, a rapporté l'Insee jeudi.

Shutterstock


L'indicateur qui synthétise le climat des affaires perd deux points à 102 points, et reste toutefois encore légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période, qui est de 100 points, précise l'Institut national de la statistique.

Dans l'industrie, les chefs d'entreprise sont plus pessimistes concernant leur activité à venir et leurs carnets de commandes, tandis que dans les services, l'opinion des chefs d'entreprise est devenue plus négative concernant leur activité des trois derniers mois.

Dans le commerce de détail, après une embellie au mois d'août, les dirigeants sont aujourd'hui "plus pessimistes concernant les perspectives d'activité du secteur" dont l'indicateur, à 96 points, reste en dessous de sa moyenne de longue période.

Dans le bâtiment, le climat des affaires se stabilise à un niveau très élevé par rapport à sa moyenne de longue période, gagnant même un point, à 114 points.

Enfin, le climat de l'emploi "reste favorable", relève encore l'Insee. L'indicateur, qui oscille entre 107 et 110 depuis le mois de mai, gagne deux points par rapport à août, passant à 109 points.

Cette bonne tenue est "principalement due à l'évolution récente et à venir des effectifs dans les services", hors agences d'intérim, précise l'institut.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Industrie