Franck Riester remplace Françoise Nyssen au ministère de la Culture

Paris (Reuters) - Emmanuel Macron a nommé Christophe Castaner ministre de l’Intérieur, en remplacement de Gérard Collomb, dans le cadre d’un remaniement gouvernemental qui voit également partir Françoise Nyssen (Culture), Jacques Mézard (Cohésion des Territoires) et Stéphane Travert (Agriculture), a annoncé mardi l’Elysée.


Franck Riester - Reuters

Le député sous l'étiquette Agir (centre-droit, groupe « Les Constructifs » à l'Assemblée) Franck Riester remplace la ministre de la Culture Françoise Nyssen, fragilisée par une polémique immobilière ces dernières semaines. L'ex-Républicain, député et ancien maire de Coulommiers, a notamment planché par le passé sur la question de la création musicale à l'ère du numérique, sur fond d'Hadopi.

L’ancien secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement et actuel délégué général de La République en Marche (LaRem), Christophe Castaner, sera épaulé au ministère de l'Intérieur par le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Laurent Nunez, a précisé la présidence.

Donné sortant ces dernières semaines, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, cède son portefeuille à l’ancien chef de file des sénateurs socialistes et actuel sénateur RDSE de la Drôme Didier Guillaume.

Le président du groupe MoDem, Marc Fesneau, succède lui à Christophe Castaner au poste de ministre - et non secrétaire d’Etat comme ce fut le cas précédemment - auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement.

Reconduit dans ses fonctions, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, voit son portefeuille de l’Education étoffé et se voit adjoindre un secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse et de la mise en place du service national universel (SNU), le député LaRem Gabriel Attal.

Jacqueline Gourault remplace Jacques Mézard au ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, avec Sébastien Lecornu et Julien Denormandie nommés ministres auprès d’elle.

Parmi les autres nominations, figurent celle d’Agnès Pannier-Runacher, nommée secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des finances en remplacement de Delphine Gény-Stéphan, mais aussi celle d’Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy, celle de Christelle Dubos qui renforce l’équipe de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn.

L’annonce de l’Elysée met un terme à deux semaines de discussions entre le chef de l’Etat et le Premier ministre, qui assurait l’intérim Place Beauvau après la démission de Gérard Collomb, sur la composition d’une nouvelle équipe gouvernementale censée donner un nouvel élan à l’exécutif.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.

Nominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER