×
6 407
Fashion Jobs
Publicités

Freier Group : après s.Oliver, la marque féminine Comma arrive en France

Publié le
today 24 mars 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Deux ans après la création de sa filiale française, le spécialiste allemand de la mode jeune à travers sa marque s.Oliver, qui compte désormais une quinzaine d’adresses sur le territoire national auxquelles s'ajoutera un flagship en Ile-de-France au quatrième trimestre, entend désormais propulser sa marque féminine Comma. Et pour y parvenir, il compte sur la franchise.
 

Comma se place dans le giron de marques comme Caroll ou 1.2.3 - Comma


« Comma est une réelle pépite, considère Stéphane Contat, directeur général de la filiale française de Freier Group, la maison mère. Avec cette marque, nous venons un peu marcher sur les plates-bandes d’acteurs bien installés en France, comme Caroll ou 1.2.3. Nous nous rendons compte qu’elle répond à une vraie demande. »
 
Un constat effectué à l’occasion du salon Franchise Expo, qui s'est tenu du 19 au 22 mars à Paris. La marque, lancée sur le marché en 1973, compte aujourd'hui 2 500 points de vente dans 25 pays pour un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros. Elle a participé pour la première fois à l'événement dans l'objectif de se mettre en quête de partenaires disposant de surfaces de 70 m², dans des centres-villes et centre commerciaux de communes de plus de 20 000 habitants. Une recherche proche de celle de la marque sœur, s.Oliver, qui réclame pour sa part 80 mètres carrés de surface, la porte étant par ailleurs ouverte à des retail parks possédant une forte offre textile, hors discount.

« Dans notre positionnement milieu de gamme, on se rend compte qu’il y a une demande, une attente, relève Stéphane Contat. On dit toujours que c’est ce niveau de prix qui souffre le plus. C’est certain que le discount et le luxe s’en sortent bien aujourd’hui, mais le moyen de gamme n’en reste pas moins le marché le plus gros. Et il y a un petit boulevard qui s’est ouvert devant nous, notre avantage étant d’être adossé à un groupe qui pèse 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires et affiche de très bons résultats. »

Le groupe peut également compter sur un fort renouvellement de son offre, ses marques affichant 12 collections par an, ainsi que sur le fort succès de ses lignes permanentes NOS, qui représentent selon les marques et les lignes de 35 à 40 % du chiffre d’affaires. Une stabilité et un poids économique qui n’impliquent cependant pas, pour le groupe, une course à la croissance via l’explosion du nombre de mètres carrés : « Notre objectif n’est pas d’ouvrir au maximum, mais de perdurer sur le marché français, où il y a très peu d’offre sur notre positionnement ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com