×
2 666
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
8 juin 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

G-III annonce une chute de 36% de ses ventes et la fermeture de 200 magasins

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
8 juin 2020

Durement touché par la pandémie, G-III Apparel Group, Ltd, le propriétaire de DKNY et Donna Karan, a annoncé une baisse de 36,1% de ses ventes au premier trimestre, ainsi que la fermeture définitive de ses magasins Wilsons Leather et G.H. Bass.


Tous les magasins de l'enseigne Wilsons Leather vont fermer leurs portes - Instagram: @wilsonsleather

 
Au cours de son premier trimestre, qui a pris fin le 30 avril 2020, le chiffre d'affaires net de la société new-yorkaise a atteint 405,1 millions de dollars (358,4 millions d'euros), contre 633,6 millions de dollars (560,6 millions d'euros) au cours de la période correspondante de l'exercice précédent.

Sa perte nette trimestrielle a atteint 39,3 millions de dollars (34,8 millions d'euros), soit 0,82 dollar par action, à comparer avec le bénéfice net de 12,0 millions de dollars (10,6 millions d'euros), ou 0,24 dollar par action diluée, engrangé pendant la même période en 2019.

"C'est une période difficile pour beaucoup de monde dans notre secteur et dans le pays tout entier. G-III est une structure souple qui s'adapte facilement, avec une culture entrepreneuriale qui nous permet de rester flexibles", rappelle le PDG de G-III, Morris Goldfarb, dans un communiqué de presse. "Nous sommes dans une position financière solide. C'est certain, nous allons démontrer notre position de leader dans l'industrie de la mode au sortir de cette crise".

Morris Goldfarb insiste également sur les mesures spécifiques prises par le groupe pour préserver ses liquidités pendant la crise sanitaire — notamment le licenciement d'une grande partie des employés de la société, ainsi que d'importantes réductions temporaires des salaires de ses cadres supérieurs. G-III s'est également efforcé de limiter l'augmentation de ses stocks d'invendus.

En plus de ces mesures, G-III a annoncé jeudi une restructuration complète de ses activités de détail, qui impliquera la fermeture définitive des 110 magasins Wilsons Leather et des 89 magasins G.H. Bass qui font partie de son portefeuille. Le groupe new-yorkais a conclu des accords pour obtenir la résiliation anticipée des baux d'une grande majorité de ces magasins.

Grâce à ces fermetures, G-III espère réduire considérablement ses pertes dans le domaine de la vente au détail et, à terme, rendre le segment rentable. En attendant, le commerce de gros de la société, qui a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 2,86 milliards de dollars (2,53 milliards d'euros) au cours de l'exercice fiscal clôturé le 31 janvier 2020, continuera d'être son "principal moteur de croissance et de bénéfices".

Ses activités de vente en gros sont particulièrement stimulées par les marques DKNY et Donna Karan, qui appartiennent au groupe, ainsi que par les marques sous licence Calvin Klein, Tommy Hilfiger et Karl Lagerfeld.

La société prévoit d'engager une charge globale d'environ 100 millions de dollars (88,6 millions d'euros) pour financer les fermetures de magasins. Une large part de cette somme sera engagée au cours du deuxième trimestre, qui prendra fin le 31 juillet prochain.

Une fois le processus de restructuration achevé, le segment de vente au détail de G-III comptera 41 magasins DKNY et 13 magasins Karl Lagerfeld Paris, ainsi que les sites de vente en ligne de DKNY, Donna Karan, Karl Lagerfeld Paris, Andrew Marc, Wilsons Leather et G.H. Bass.

Face aux incertitudes liées à l'évolution de la crise sanitaire, G-III n'a pas fourni de perspectives financières pour son deuxième trimestre, ni pour l'ensemble de l'exercice 2021.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com