×
Publicités
Publié le
1 déc. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

G-III Apparel plonge en Bourse, après un troisième trimestre compliqué et l'annonce de fin de licences avec PVH

Publié le
1 déc. 2022

Les ventes de G-III Apparel Group sont en hausse de 6% au troisième trimestre, mais leur progression a ralenti par rapport au deuxième trimestre. Et pour cause: le niveau de stocks plus élevé a provoqué des difficultés logistiques dans les centres de distribution de l’entreprise aux États-Unis, avec des conséquences directes sur son chiffre d'affaires et sa rentabilité.


Au troisième trimestre, le groupe new-yorkais a réalisé des ventes nettes en augmentation de 6,2% à 1,08milliard de dollars (1,03milliard d’euros) - Donna Karan


Le groupe new-yorkais a réalisé des ventes nettes en augmentation de 6,2% à 1,08 milliard de dollars (1,03 milliard d’euros) au troisième trimestre clôturé le 31 octobre, contre 1,02 milliard de dollars (980 millions d’euros) à la même période l’an dernier.

L’entreprise est à la tête des marques Karl Lagerfeld, Donna Karan et DKNY. Pour ce trimestre, elle a signé un bénéfice net de 61,1 millions de dollars (58,52 millions d’euros) soit 1,26 dollar (1,21 euro) par action diluée, contre 106,7 millions de dollars (102,2 millions d’euros) et 2,16 dollars (2,07 euro) au troisième trimestre de l’année précédente. Soit une chute de plus de 40%, plus marquée que ce que les analystes avaient envisagé.

“Nos niveaux d’inventaire plus élevés sont dus à l’accélération de notre calendrier de production, décidée pour anticiper les délais rallongés au sein de la chaîne d’approvisionnement", indique l'entreprise, précisant que l'état des stocks a provoqué "des difficultés logistiques dans nos centres de distribution, qui ont causé d’importantes dépenses ponctuelles au troisième trimestre, supérieures à nos estimations. Elles ont eu un impact négatif sur nos bénéfices, d’environ 0,40 dollar (0,38 euro) par action diluée. Pour le quatrième trimestre de l’année fiscale 2023, notre carnet de commandes est rempli et nous sommes bien positionnés pour répondre à la demande de nos distributeurs pour la période des fêtes de fin d’année".

La société textile gère également les licences de production pour certaines lignes de produits Calvin Klein et Tommy Hilfiger, des marques détenues par le groupe américain PVH Corp. Ces contrats ont été reconduits et échelonnés, à partir de janvier 2024 et jusqu’en décembre 2027. Mais le groupe PVH a indiqué le 30 novembre qu'il allait reprendre en interne certaines catégories de produits (dont le segment wholesale pour la femme aux Etats-Unis) à compter de cette date, souhaitant tout de même réaliser une transition en douceur. 

"Nous n’attendons pas de réduction significative des ventes nettes, des bénéfices nets et de la rentrée de trésorerie issus de ces activités pendant les trois prochaines années", estime Morris Goldfarb, le patron de G-III Apparel. "Ces extensions vont nous donner plus de temps pour accélérer notre stratégie à long terme".

Sauf que l'état des bénéfices publié par le groupe, ainsi que l'annonce de la perte de licences dans les années à venir a retenti négativement à la Bourse de New York où l'entreprise est cotée. Ce 1er décembre, à l'approche de la mi-séance, l'action G-III Apparel plongeait de 42%. 

D'autre part, pour l’exercice fiscal 2023, l’entreprise a revu ses prévisions à la baisse, et vise des ventes nettes d’environ 3,15 milliards de dollars (3,02 milliards d’euros), assorties d'un bénéfice net compris entre 147 et 152 millions de dollars (140,8 et 145,59 millions d’euros). 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com