×
6 894
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

G-III : de bonnes ventes trimestrielles et des incertitudes

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 7 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après un deuxième trimestre solide, la société new-yorkaise G-III Apparel Group a annoncé une hausse de ses ventes nettes, qui ont atteint 1,07 milliard de dollars (941 millions d'euros) au troisième trimestre, en hausse de 4,7 %, contre 1,02 milliard de dollars (897 millions d'euros) pour la même période de l'exercice précédent.


G-III enregistre de bonnes ventes au troisième trimestre, et améliore ses prévisions - Facebook: DKNY

 
Le groupe, qui contrôle DKNY, Donna Karan, Vilebrequin et G.H. Bass, a enregistré un bénéfice net de 94 millions de dollars (82,6 millions d'euros), ou 1,86 dollar par action diluée, contre 81,6 millions de dollars (71,7 millions d'euros), ou 1,65 dollar par action diluée, au cours du troisième trimestre de l'exercice précédent. Pour Morris Goldfarb, PDG du groupe, ce rebond est lié à la solide performance des activités de gros de G-III.

« Nous avons une fois de plus fait preuve d'une grande capacité à exploiter nos cinq marques internationales. Nos produits sont bien implantés dans tous nos circuits de distribution, parés pour l'importante période des fêtes, et nous pensons que nous terminerons l'année en beauté », a déclaré Morris Goldfarb dans un communiqué de presse. 

En raison de cette dynamique trimestrielle, G-III relève ses prévisions pour l'ensemble de son exercice financier, qui prendra fin le 31 janvier 2019. La compagnie prévoit désormais des ventes nettes d'environ 3,08 milliards de dollars (2,71 milliards d'euros) et un bénéfice net compris entre 132 et 137 millions de dollars (entre 116 et 121 millions d'euros). Pour l'exercice 2019, l'entreprise misait précédemment sur environ 3,06 milliards de dollars (2,69 milliards d'euros) de ventes nettes et sur un bénéfice net compris entre 125 et 130 millions de dollars (entre 110 et 114 millions d'euros).

Un optimisme qui n'est cependant pas partagé par les analystes financiers et la Bourse américaine, qui a sanctionné le groupe. L'action a reculé de plus de 15 % après l'annonce des résultats. La cause ? Des ventes retail moins performantes qu'anticipé. Et surtout des interrogations sur l'impact des relations internationales complexes entre les Etats-Unis et la Chine ces derniers mois. L'évolution des droits de douane interrogent fortement les analystes pour le producteur qu'est G III Apparel, mais aussi pour l'ensemble des acteurs du textile aux Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com