×
5 866
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
22 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

G-III voit ses revenus annuels se contracter de 35%

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
22 mars 2021

Basé à New York, G-III Apparel Group, Ltd. se cache derrière des marques comme DKNY et Donna Karan. Pour l’exercice fiscal clôturé le 31 janvier 2021, l’entreprise a rapporté des ventes nettes de 2,06 milliards de dollars (1,73 milliard d’euros), soit 35% de moins que les 3,16 milliards de dollars (2,65 milliards d’euros) de 2019.


G-III a terminé la restructuration de son réseau de distribution l’année dernière - Instagram: @dkny


Le bénéfice net de la société atteint 23,5 millions de dollars (19,7 millions d’euros) ou 0,48 dollar (0,40 euro) par action diluée, contre 143,8 millions de dollars (120,53 millions d’euros) ou 2,94 dollars (2,46 euros) par action diluée l’année précédente.
 
"Notre culture d’entreprise, basée sur une vision commerciale, a porté ses fruits et nous a permis d’élaborer une réponse à la tendance du sportswear en fournissant à nos distributeurs des produits adaptés", se félicite le président et PDG de G-III Morris Goldfarb dans un communiqué. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la demande pour des vêtements plus confortables et plus décontractés a explosé. "Nous avons clôturé l’année fiscale 2020 avec de grandes améliorations de nos opérations de vente en gros et avons terminé la restructuration de notre réseau de distribution", ajoute-t-il.

Dans le cadre de cette restructuration, les boutiques de Wilsons Leather et G.H. Bass ont été définitivement fermées, ce qui représente environ 200 établissements.
 
Au quatrième trimestre, le groupe a réalisé des ventes nettes de 526,2 millions de dollars (441,06 millions d’euros), en baisse de 30,3% par rapport aux 754,6 millions de dollars (632,5 millions d’euros) de la même période l’année précédente. Le bénéfice net trimestriel a atteint 14,6 millions de dollars (12,24 millions d’euros) ou 0,30 dollar (0,25 euro) par action diluée, conte 25,3 millions de dollars (21,21 millions d’euros) ou 0,52 dollar (0,44 euro) par action diluée au quatrième trimestre 2019.
 
Pour 2021, G-III table sur des ventes nettes d’environ 460 millions de dollars (385,57 millions d’euros) au premier trimestre, supérieures aux 405,1 millions de dollars (339,55 millions d’euros) du premier trimestre 2020. Le bénéfice net, quant à lui, pourrait atteindre 0,05 à 0,15 dollar (0,042 à 0,13 euro) par action diluée, revenant dans le positif après les pertes de 0,33 dollar (0,28 euro) de la même période l’an dernier.
 
"Au fil de l’année, nous pensons que la demande pour des vêtements et des accessoires plus habillés va augmenter", explique Morris Goldfarb. "Nous travaillons en lien étroit avec nos distributeurs et nos fournisseurs pour pouvoir proposer ces produits sur le marché dès que le moment sera venu".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com