GS1 France fait entrer le directeur national d’Alibaba au conseil de surveillance

L’organisation de coordination technologique entre entreprises de l’industrie et du commerce, GS1, annonce l’arrive au sein de son conseil de surveillance français de trois nouveaux dirigeants, dont le directeur général France et directeur international mode et luxe d’Alibaba, Sébastien Badault.


Les trois nouveaux entrants au conseil de surveillance de GS1 France. - GS1

Alibaba France avait précédemment entamé un partenariat avec GS1 en vue d’élaborer un identifiant unique pour l’ensemble des marketplaces du géant chinois, rappelle GS1 France.  « Sa connaissance des acteurs du e-commerce au niveau mondial et des défis liés à l’information produit constitue une opportunité pour GS1 France au regard des enjeux de standardisation à adresser », précise l’organisme.

Méconnu du grand public et mal connu des professionnels, GS1 est un conglomérat à l’origine notamment de l’adoption du code barre dans la distribution au milieu des années 70, via la mise en place d’un standard européen puis mondial. Une approche de concertation autour des nouveaux enjeux technologiques, mais également de la RSE, à laquelle adhèrent à ce jour 40 000 entreprises en France et 1,5 million dans le monde, représentant 150 pays et 15 filières, allant de la grande consommation à l’e-commerce en passant par la logistique et l’énergie.

L’arrivée de Sébastien Badault s’accompagne de celle de Laurence Comte-Arassus, présidente de la filiale française du spécialiste mondial des technologies et solutions pour l’univers médical Medtronic. Arrive également Catherine Petitjean, dirigeante du spécialiste dijonnais du pain d’épices Mulot&Petitjean, présidente d’Alliance 7 (fédération des produits épicerie et nutrition spécialisée) et administratrice de l’Ania (Association nationale des industries alimentaires).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER