×
Publicités
Publié le
3 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Galimmo a déjà accordé 1,4 million d'euros d'abandons de loyers depuis le début de l'année

Publié le
3 nov. 2020

Impactée par la crise sanitaire, Galimmo a fait état d’une baisse de ses revenus locatifs sur les neuf premiers mois de son exercice 2020. La foncière française a ainsi engrangé 29 millions d’euros de loyers sur la période, soit une chute de 5,6% à périmètre courant et de 7% à périmètre constant.


Projection de l'extension du centre commercial Shop'in Pacé - Galimmo


Le contexte de la pandémie de Covid-19 aura fait perdre 2 millions d’euros à Galimmo sur ces neuf mois. Dont 1,4 million d’euros d’abandon de loyers consentis à certains de ses locataires, et 0,6 million d’euros ayant trait aux loyers variables basés sur les chiffres d’affaires.

La société rappelle que, "compte tenu des fermetures administratives au cours du 2e trimestre liées à la crise sanitaire, des mesures d’accompagnement sont accordées au cas par cas aux locataires sous forme d’allègements ou de rééchelonnements de loyers, donnant lieu dans certains cas à des contreparties contractuelles telles que le renouvellement du bail par anticipation ou la renonciation à la prochaine option de sortie triennale, entraînant dans ce cas l’étalement du montant des loyers abandonnés sur la nouvelle durée ferme du bail. Les discussions avec les enseignes relatives à leurs modalités sont en cours de finalisation".

Au troisième trimestre, qui a connu une reprise de l’activité commerciale, Galimmo indique avoir signé 22 nouveaux baux, correspondant à 1 million d’euros de loyers, ce qui porte à 77 le nombre global de contrats noués depuis le début d’année. Soit une surface totale de 8.240 mètres carrés et 3 millions d’euros de loyers.

La foncière, qui gère en France 52 centres commerciaux adossés à des hypermarchés Cora, reste prudente concernant la fin d’année en raison de l’instabilité liée à la crise. Mais elle maintient tout de même son calendrier de rénovations et ouvertures: la restructuration partielle du centre de Creil Saint-Maximin (60) doit s’achever en novembre, tandis que la fin des chantiers de transformation des centres commerciaux de Shop’in Pacé (Rennes) et d’Ermont (Ile-de-France) doivent respectivement intervenir au premier semestre 2021 et au 1er semestre 2022. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com