×
Publié le
8 nov. 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap : Art Peck, le directeur général (CEO), s'en va

Publié le
8 nov. 2019

A 64 ans, Art Peck quitte le groupe Gap. Un départ qui n'était pas attendu. Dans le groupe de distribution américain depuis 2005 et président directeur général (CEO) depuis début 2015, l'ancien dirigeant du Boston Consulting Group voit son fauteuil repris par le président du conseil d'administration.


Art Peck - AFP


Robert J. Fischer, héritier de la famille fondatrice, est donc annoncé comme nouveau patron de la firme qui comprend les enseignes et marques Old Navy, Gap, Banana Republic, Athleta, Intermix, Janie and Jack, et Hill City. Dans le groupe depuis 35 ans, il est au board de l'entreprise depuis 1990 et président non exécutif du conseil d'administration depuis 2015.

"Au nom de tous les membres du conseil, je tiens à remercier Art pour ses nombreuses contributions à Gap Inc., qui s'étendent sur près de 15 ans de carrière au sein de la société", a déclaré Robert S. Fischer dans un communiqué. "Depuis qu’Art occupe le poste de CEO, nous avons progressé en investissant dans des fonctionnalités d’avenir telles que l’extension de l’expérience client omnicanale et le développement de nos capacités numériques".

Ce changement majeur est annoncé alors que la direction a amorcé un plan de rationalisation de son réseau de magasins (qui touche la France), mais aussi présenté son projet de scission entre Gap et Old Navy. Celui-ci devait être appliqué début 2020. Reste à voir si la stratégie, qui devait faire d'Old Navy une entité autonome et mettre sur pied un recentrage de Gap sur le denim, va bien être appliquée.

Par ailleurs, cette décision intervient alors que le groupe présente des résultats trimestriels en repli. Les ventes sont ainsi en repli de 4 % en comparable, avec un recul de 7 % pour Gap, 3 % pour Banana Republic et 4 % pour Old Navy.

"Cela a été un trimestre difficile, les impacts macro-économiques et la baisse de la fréquentation ont encore accentué la pression sur des résultats qui ont déjà été affectés par des problèmes rencontrés en termes de produits et d'exécution dans des marques clés", a précisé la directrice financière Teri List-Stoll.

Entre le repli des ventes et le départ d'Art Peck, l'action accusait un recul de plus de 7 % à 16, 75 dollars US à la clôture de la Bourse de New York. En début d'année, son action était à 25,75 dollars US.

L'an passé, le groupe Gap avait réalisé un chiffre d'affaires de 16,6 milliards de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com