×
Publicités

Gap enregistre une perte trimestrielle de près d'un milliard de dollars

Par
Reuters
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
5 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jeudi, Gap a fait état d'une perte de 932 millions de dollars (821,3 millions d'euros) au premier trimestre. Le détaillant de mode a dû déprécier la valeur de certains actifs en raison des fermetures de magasins provoquées par le coronavirus, ce qui a fait chuter le cours de ses actions d'environ 5%.


Instagram: @gap


Les détaillants qui distribuent des biens non essentiels, en particulier des vêtements, ont été rudement touchés par les restrictions imposées pour enrayer la pandémie. La plupart ont été contraints de limiter leurs activités à leurs opérations e-commerce et aux retraits devant le magasin.

Basée à San Francisco, la société Gap exploite près de 2.800 magasins en Amérique du Nord, où près de 55% de ses points de vente sont désormais rouverts.

Selon Sonia Syngal, PDG de Gap, si les ventes globales ont continué à enregistrer "des baisses importantes en raison des fermetures au mois de mai", les ventes en ligne connaissent une amélioration.

La perte nette a atteint 932 millions de dollars (821,3 millions d'euros), soit 2,51 dollars par action, au cours des trois mois qui ont pris fin le 2 mai, contre un bénéfice de 227 millions de dollars (199,99 millions d'euros), soit 60 cents par action, au cours de la même période de l'exercice précédent.

La perte inclut une dépréciation de 484 millions de dollars (426,5 millions d'euros) sur les actifs des magasins et des contrats de location-exploitation et une charge de dépréciation des stocks de 235 millions de dollars (207,9 millions d'euros).

Les ventes ont chuté de 43%, passant de 3,71 à 2,11 milliards de dollars (de 3,27 à 1,86 milliards d'euros). Les analystes avaient prévu une perte de 67 cents par action et des recettes de 2,30 milliards de dollars (2,03 milliards d'euros), selon les données IBES de Refinitiv.

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.