Gap lâche sa ligne mariage Weddington Way

De nombreuses chaînes de distribution s'engagent dans le secteur du mariage en ce moment et proposent des produits plus abordables et branchés. Mais le groupe Gap a lui décidé de se retirer du marché. 


Weddington Way

L'entreprise a annoncé que sa marque Weddington Way, présente dans un petit nombre de corners à l'intérieur de ses magasins Banana Republic américains, va mettre la clé sous la porte d'ici quelques mois. On ne sait pas encore combien de temps la marque survivra en ligne.

Sur le site Internet de Weddington Way, la page d'accueil précise que la marque est « en transition » et que si les magasins vont fermer, « nous espérons que Weddington Way continuera de vous satisfaire à travers son site Internet pour une durée indéterminée, mais à ce stade nous ne pouvons garantir d'honorer les commandes que jusqu'au 11 juin ».

La marque a été lancée en 2011 et se consacre particulièrement aux robes de demoiselles d'honneur. Acquise en 2016 par Gap, elle a vendu près d'un demi-million de robes, mais n'a pas eu l'impact escompté sur les résultats du groupe. Et la fréquentation qui a diminué dans les magasins Banana Republic ces dernières années n'a pas aidé les affaires de Weddington Way.

Même si Gap ne s'est pas plongé dans le commerce des robes de mariée lui-même, comme l'ont fait de nombreuses griffes ces derniers mois, préférant racheter un spécialiste, la fermeture de ses magasins témoigne du contexte troublé qui règne sur ce marché spécialisé. 

Tandis que la dépense moyenne pour un mariage progresse aux États-Unis (le mariage moyen y coûte environ 36 000 dollars - 29 000 euros - selon une étude récente), la plupart de cette augmentation est allouée à l'expérience offerte aux invités et à la lune de miel, plutôt qu'à la robe portée ce jour-là. Et les jeunes couples américains se mariant de moins en moins, le secteur est de plus en plus concurrentiel. J Crew a fermé son département mariage il y a deux ans et la chaîne spécialisée David's Bridal a connu de grosses difficultés.

Pourtant, sur certains marchés, le secteur du mariage représente une extension lucrative pour un grand nombre de chaînes de prêt-à-porter. En Europe, par exemple, des enseignes et marques comme Topshop, Whistles, Monoprix, H&M, Kiabi, Naf Naf ou Sessùn notamment ont lancé leur propre collection mariage et semblent majoritairement attachées à rester présentes sur ce marché.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMariageBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER