×
Publié le
21 oct. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap planifie son retrait du continent européen en 2021

Publié le
21 oct. 2020

La pandémie mondiale accélère le repli du géant américain Gap, déjà en difficulté sur le marché européen depuis plusieurs années. Le groupe de mode (Gap, Banana Republic, Old Navy, Athleta) a annoncé dans un communiqué qu’il envisage de cesser ses activités en propre sur le Vieux Continent, et d’y rester présent uniquement en franchise. La fermeture de tous ses magasins à l’enseigne pourrait donc intervenir au deuxième trimestre 2021 là il possède des filiales, c’est-à-dire en France, au Royaume-Uni, en Irlande et en Italie, ce qui correspond en tout à 129 magasins, dont environ 80 situés outre-Manche (selon un document du groupe diffusé en août). Cela concerne aussi le site logistique du groupe en Europe, qui est basé à Rugby, en Angleterre.


Le magasin Gap du quartier Haussmann à Paris - Google Street View


L’entreprise cherche à changer de business model en Europe en se tournant vers de potentiels partenaires franchisés. Elle échafaude le projet de pouvoir transférer certaines de ses activités en propre à des sociétés tierces pour maintenir le nom Gap de ce côté de l’Atlantique.

La marque est déjà exploitée en franchise dans 35 pays à travers le monde (400 magasins). Mais au vu du contexte actuel sur le marché du prêt-à-porter et des reprises à la barre du tribunal occasionnant des coupes sévères, on peut se demander si des candidats solides seront réellement intéressés.

"Aux équipes qui font vivre nos activités européennes, je tiens à les remercier pour leur compréhension au cours de ce processus et à exprimer toute ma reconnaissance au nom de l’équipe de direction", a simplement réagi Mark Breitbard, le patron de Gap, alors qu’il venait d’informer les salariés concernés par visioconférence le 20 octobre. 

En France, il reste à ce jour 19 points de vente, dont dix sont installés à Paris. Près de 500 salariés travaillent pour la filiale tricolore, selon Le Monde. Une coupe dans le parc de boutiques français avait déjà été opérée en 2019, avec la fermeture de huit magasins et la suppression de 250 postes. Cela s’inscrivait alors dans un plan global de fermetures à l’international, visant au total 230 points de vente.

Durant l’été 2020, une nouvelle rationalisation a été annoncée, avec à la clé 225 fermetures prévues pour 2021: la possible sortie du marché européen s’inscrirait donc dans ce cadre.

Le groupe basé à San Francisco, qui a emprunté 500 millions de dollars pour faire face à la crise, a vu ses ventes globales se rétracter de 18% au deuxième trimestre clos fin août (à 3,3 milliards de dollars), avec une sévère chute d’activité de 48% dans le réseau de boutiques, alors que son chiffre d’affaires e-commerce progressait dans le même temps de 95%.

Sur le continent européen, les ventes de Gap ont presque diminué de moitié en un an, passant de 131 millions de dollars au 2e trimestre 2019 à 70 millions de dollars sur cette même période en 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com