×
5 686
Fashion Jobs
Publicités

Gap publie des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, mais toujours en repli

Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 25 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En difficulté, l'enseigne américaine de denim Gap, qui procède à une restructuration de son parc de magasins dans le monde avec 230 fermetures annoncées (dont huit en France), enregistre des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le projet de séparation d’Old Navy de l’activité principale est toujours d’actualité, tandis qu'un héritier de la famille fondatrice a été placé aux commandes du groupe.


Gap Inc


Art Peck, PDG de longue date de Gap, a été remplacé par Robert Fisher, l’un des membres de la famille fondatrice, devenu président par intérim il y a près de deux semaines. Ce dernier a revu les prévisions de bénéfices annuels à la baisse en raison du faible trafic en boutiques et des difficultés que connaissent ses principales marques.

"Le processus de séparation [d’Old Navy] se poursuit et va nous permettre de nous recentrer et d’accélérer notre transformation", assure Robert Fisher.

Le groupe de San Francisco connaît des difficultés depuis quelques années et peine à faire revenir ses deux principales marques sur le chemin de la croissance. Pour le troisième trimestre clos le 2 novembre dernier, les ventes ont chuté de 2,2 % à 4 milliards de dollars (3,63 milliards d’euros). Ce chiffre surpasse toutefois les attentes des spécialistes, qui avaient tablé sur 3,96 milliards de dollars (3,59 milliards d’euros), selon des données IBES fournies par Refinity.

"Nous ne sommes pas satisfaits de nos résultats au troisième trimestre et travaillons d’arrache-pied pour résoudre les problèmes de fonctionnement qui minent les performances de nos marques", affirme Robert Fisher.

L'enseigne Old Navy devrait se retirer de Chine à compter de 2020 afin de se concentrer sur le marché nord-américain pour dynamiser ses ventes. En février, le détaillant avait commencé à évoquer la séparation de sa marque Old Navy de son activité principale. Cette marque se distingue du reste du groupe par ses bonnes performances et pourrait séduire les investisseurs si elle ne subit plus le poids de sa grande sœur Gap.

Hors événements exceptionnels, l’entreprise gagne 0,53 dollar (0,48 euro) par action, contre une estimation de 0,51 dollar (0,46 euro) de la part des analystes. Plus tôt dans le mois, l’entreprise avait déclaré espérer des résultats compris entre 0,50 et 0,52 dollar (0,45 et 0,47 euro) par action.

Les actions de Gap ont perdu 37 % cette année mais sont reparties à la hausse depuis l'annonce de ces résultats le 21 novembre dernier.

 
(avec la rédaction France)


 

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.