×
Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
24 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap s’associe à ThredUp pour collecter des vêtements d’occasion

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
24 févr. 2020

Le groupe de prêt-à-porter américain Gap s’est associé à ThredUp, la plus grande plateforme de revente de vêtements d'occasion au monde, pour encourager les clients à participer à l'économie circulaire, en devenant un partenaire de son programme Resale-as-a-Service (RAAS).


Les magasins du groupe Gap distribueront les sacs Clean Out de ThredUp dès avril 2020 - Photo: Gap, Inc.


Par cette initiative, le groupe Gap devient le plus important partenaire du programme RAAS de ThredUp, en permettant à ses clients d’échanger leurs vêtements usagés sur la plateforme de revente contre un crédit shopping pouvant être utilisé dans les magasins Gap, Banana Republic, Athleta et Janie and Jack situés aux Etats-Unis. Les clients ThredUp qui choisiront d’utiliser leur crédit dans l’un des magasins mentionnés ci-dessus recevront un bonus supplémentaire de 15 %.
 
De plus, à partir du mois d’avril, certains points de vente américains de Gap, Banana Republic, Athleta, et Janie and Jack proposeront des sacs "Clean Out" de ThredUp en magasin, fournissant ainsi aux clients une solution facile pour envoyer à la plateforme les vêtements dont ils ne souhaitent plus. Il s’agira de la plus importante distribution de sacs dans le cadre du programme RAAS de ThredUp.

"Alors que la révolution de la revente poursuit son élan, participer à cette 're-commercialisation' n’est pas seulement bon pour la planète, mais aussi pour les affaires, a commenté Mark Breitbard, président des marques spécialisées du groupe. Nos clients aiment la diversité dans leur garde-robe, que ce soit avec des nouveaux vêtements, des pièces louées ou des articles d’occasion. Nous sommes ravis de nous associer à ThredUp pour offrir une façon innovante et durable de faire du shopping dans le futur.”
 
Ce partenariat s’inscrit dans l'engagement de Gap en faveur du développement durable, qui inclut le travail de récupération de plus de 30 millions de pounds (soit plus de 13 000 tonnes) de tissus destinés à la décharge chaque année, ou l’optimisation des packagings notamment.

En difficulté, le groupe cherche ainsi de nouveaux relais pour rester compétitif sur le créneau de la distribution de mode moyen de gamme. Après avoir annoncé en 2019 la scission de sa chaîne de mode jeune Old Navy, la firme a finalement fait marche arrière en janvier dernier, et a dans le même temps enregistré le départ du PDG de la marque Gap Neil Fiske, puis de sa directrice marketing.

En France, Gap est engagé dans une restructuration : l'enseigne a décidé l'an dernier de fermer 8 de ses 32 magasins tricolores, ce qui s'accompagne d'un PSE touchant 250 postes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com