×
3 595
Fashion Jobs
Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 août 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap surprend avec des ventes comparables en hausse grâce au boom de la vente en ligne

Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 août 2020

Le groupe d’habillement Gap a révélé jeudi une hausse de 13 % de ses ventes comparables pour le trimestre, à la surprise des économistes. Les clients confinés chez eux pendant la pandémie de Covid-19 ont apparemment dopé les résultats de ses marques Old Navy et Athleta grâce à la vente en ligne.


Les ventes comparables sont en hausse de 13%, alors que les analystes avaient tablé sur une baisse de 20,97%, selon des données IBES publiées par Refinitiv - Gap Inc.


Les personnes en télé-travail ont apparemment renouvelé leurs stocks de vêtements d’intérieur confortables, et notamment de pièces en molleton et de sport. Une aubaine pour l’offre économique de la marque Old Navy, les pièces de sportswear du label Athleta et le prêt-à-porter de Gap.

Les ventes comparables ont grimpé de 13 %, à l’immense surprise des économistes qui s’attendaient à une chute de 20,97 %, d’après des données IBES publiées par Refinitiv.

Le groupe basé à San Francisco a déclaré avoir quasiment doublé son activité de vente en ligne au cours du trimestre clôturé le 1er août, avec un taux de pénétration d’environ 50 % du e-commerce et près de 3,5 millions de nouveaux clients.

"Nous avons séduit les publics en demande d’une marque économique avec Old Navy, et les personnes à la recherche d’une offre plus haut de gamme avec Athleta", résume Sonia Syngal, la PDG de l’entreprise. La vente de masques représente à elle seule 130 millions de dollars (109,31 millions d’euros). Les prévisions du groupe sont optimistes pour ces deux marques, mais 225 boutiques Gap et Banana Republic non rentables vont être fermées dans le monde entier dans le cadre d’un plan de restructuration.

La rentrée des classes fait partie des périodes les plus attendues par l’entreprise et pourrait se prolonger cette année. D’après Sonia Syngal, le label Gap s’y est préparé avec une "gamme adaptée" pour les enfants, qu’ils soient chez eux ou de retour sur les bancs de l’école.

Les pertes nettes de Gap ont atteint 62 millions de dollars (52,13 millions d’euros) ou 0,17 dollar (0,14 euro) par action au deuxième trimestre, contre des bénéfices de 168 millions de dollars (141,27 millions d’euros) ou 0,44 dollar (0,37 euro) par action il y a un an.

Les ventes nettes ont perdu près de 18 % à 3,28 milliards de dollars (2,76 milliards d’euros), mais sont malgré tout supérieures aux prévisions des experts, qui avaient tablé sur 2,91 milliards de dollars (2,45 milliards d’euros).

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.