×
5 761
Fashion Jobs
PRINTEMPS
Responsable Acquisition et Fidélité Client H/F
CDI · PARIS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Produit Développement Collection H/F
CDI · CACHAN
DEVRED 1902
Responsable Trafic et Acquisition CDI Amiens F/H
CDI · AMIENS
LA HALLE
Controleur de Gestion Achats (H/F)
CDI · PARIS
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
LONGCHAMP
Responsable Des Opérations H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Relation Client H/F
CDI · MARSEILLE
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Architecture (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · LYON
GIAMBATTISTA VALLI
Responsable Bureau d'Etude Production
CDI · PARIS
LECTRA
Business Development Manager - Plateformes Digitales Secteur Mode H/F
CDI · CESTAS
TARA JARMON
Responsable Controle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Approvisionneur Matières Premières - PAP h & f Premium (H/F)
CDI · PARIS
PRINCESSE TAM TAM
Chef de Projet CRM H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Directeur d'Atelier Haute Couture Flou (H/F)
CDI · PARIS
KIABI
Responsable Innovation (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Account Manager Marketplace (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Directeur Artistique 360° - Identité Graphique de Marque (H/F)
CDI · HEM
MOA
Chef de Produit
CDI · ANTONY
Publicités
Par
AFP
Publié le
20 nov. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gares et métros se muent en centres commerciaux

Par
AFP
Publié le
20 nov. 2008

Acheter le pain ou craquer sur une robe en attendant son train, s'offrir un CD entre deux avions : les boutiques, déjà bien implantées dans les aéroports, sont de plus en plus présentes dans les gares et le métro même si toutes les enseignes n'y connaissent pas le même succès.


Vue du Terminal 2G de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, le 3 septembre 2008 Photo : AFP

Les aéroports ont habitué depuis longtemps les voyageurs à faire du shopping grâce aux boutiques hors taxes et ils continuent à favoriser les implantations commerciales : Aéroport de Paris (Roissy et Orly) a fait passer cette année ses surfaces dévolues aux emplettes à 48 000 mètres carrés, contre 42 000 l'an dernier.

Les 322 boutiques et bars des aéroports parisiens ont représenté près de 186 millions d'euros de revenus sur les neuf premiers mois de 2008, soit 9,5 % de plus que l'an dernier.

La SNCF multiplie les boutiques en gares au fur et à mesure de leur rénovation, comme la gare Saint-Charles à Marseille ou la gare de l'Est à Paris, dont la surface commerciale a doublé en 2007 pour atteindre 5 000 mètres carrés.

En 2012, les commerces de la gare Saint-Lazare occuperont 10 000 mètres carrés, soit cinq fois plus qu'aujourd'hui.

Désormais, on peut non seulement acheter son journal dans les kiosques Relay mais aussi s'offrir un manteau chez Esprit ou un bijou en cristal chez Swarovski, deux enseignes implantées gare de l'Est.

"Les magasins se sont modernisés, sont moins bas-de-gamme qu'autrefois", constate Lucien Odier, président de la Fédération nationale des enseignes de l'habillement. Pour lui, le commerce en gare a de l'avenir car "les jeunes générations ont l'habitude d'acheter n'importe où et n'importe quand".

Au total, les boutiques des gares génèrent 1 milliard de chiffre d'affaires par an.

A Paris, la RATP profite des flux massifs de clients potentiels qui circulent chaque jour dans ses couloirs même s'ils sont plus difficiles à capter que dans les aéroports car plus pressés.

Environ 400 000 personnes traversent ainsi chaque jour la salle principale de la station RATP Châtelet-les-Halles. Selon la régie, qui devait y inaugurer mardi 18 novembre un magasin Monop' (Monoprix), 70 % des ses usagers jugent "indispensables" les commerces en station.

Avec 22 200 mètres carrés de surfaces commerciales pour 20 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, la RATP a des ambitions "modestes", explique son PDG Pierre Mongin : augmenter la surface "de 3 % par an et le chiffre d'affaires de 4 %".

La RATP souhaite continuer à "amener des marques" connues dans les couloirs du RER sans pour autant "remettre en cause" les indépendants (cordonniers...) qui forment 80 % des troupes.

Le Monop' situé à la gare de La Défense a "le rendement au mètre carré le plus élevé" des enseignes en région parisienne, se réjouit Philippe Houzé, PDG de Monoprix.

Mais si les Relay et les chocolatiers marchent eux aussi "du feu de Dieu" dans les gares, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne, explique Emmanuel de Labarre, directeur de la fédération professionnelle de commerce Procos.

"Ce qui marche très bien, c'est tout ce qui est achat rapide, sans trop de réflexion et pas trop cher", affirme t-il, évoquant par exemple les cosmétiques.

Succès "colossal" aussi pour la restauration: "il y a des stands de 7 mètres carrés qui font 1,5 voire 2 millions" de chiffre d'affaires par an, selon M. de Labarre.

A l'inverse, "les boutiques de vêtements gare de l'Est n'ont pas encore accroché", explique-t-il, car "le voyageur n'a pas forcément envie d'y passer un quart d'heure en cabine pour essayer un tailleur".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.