×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
21 sept. 2020
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gary Adams (U.S. Cotton Trust Protocol) : "Les marques doivent montrer des progrès mesurables sur le développement durable"

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
21 sept. 2020

Nouveau système censé définir des normes de culture responsable du coton, respectant les objectifs de développement durables des Nations Unies, l’U.S. Cotton Trust Protocol a été présenté mi-juillet dernier. Mené par une équipe de direction comprenant des membres venus d’importantes marques comme Levi Strauss & Co et Tesco, d’ONG comme WWF et le Fonds de Défense de l’Environnement et de représentants de toute la chaîne de valeur, ce protocole se veut un outil de référence pour l’industrie du coton aux États-Unis. FashionNetwork.com s’est entretenu avec son porte-parole et PDG Gary Adams. Cet homme qui a dédié toute sa carrière au coton est, en parallèle de cette nouvelle initiative, le président du National Cotton Council of America depuis 2015.


Gary Adams, le PDG de l’U.S. Cotton Trust Protocol


FashionNetwork.com : Quels sont les objectifs principaux de ce projet ?

Gary Adams : L’U.S. Cotton Trust Protocol a pour but d’établir de nouveaux standards plus durables de culture du coton. Ce protocole de confiance soutient et vérifie les progrès du secteur cotonnier en termes de développement durable aux États-Unis, à travers des objectifs mesurables et vérifiables. Nous utilisons un système de collecte de données sophistiqué et faisons procéder à des vérifications indépendantes de tiers pour aider les marques et les distributeurs à améliorer leurs KPI en développement durable, afin qu’ils puissent prouver les progrès qu’ils font dans le domaine du respect de l’environnement.

FNW : Aujourd’hui, quels sont les principaux défis des marques de mode dans le domaine du développement durable ?

GA : Quand il s’agit de textile, la société civile est plus véhémente que jamais. Et des tendances comme la fast-fashion ont été largement remises en question. Un commissaire européen a même appelé les textiles le "nouveau plastique". Cela montre bien l’échelle des défis de développement durable auxquels sont confrontés les détaillants. Cela signifie que les marques et les revendeurs subissent une pression intense et doivent pouvoir prouver des progrès mesurables dans le domaine du développement durable. Ils doivent remplir leurs objectifs. Mais aujourd’hui, il s’agit d’engagements et non de promesses. L’U.S. Trust Cotton Protocol se base exclusivement sur des données, sur des résultats réels et mesurables. Cela va permettre aux marques et aux détaillants de prouver aux clients qu’ils respectent leurs engagements en matière de respect de l’environnement.

FNW : Comment tout cela affecte-t-il l’industrie du coton ?

GA : Le coton est une matière première largement utilisée qui consomme des ressources naturelles. Cultiver le coton de manière plus responsable et plus écologique implique donc de repenser l’agriculture et de mieux gérer les ressources. Aux États-Unis, les producteurs de coton tentent d’améliorer leur efficacité et leur empreinte écologique depuis des décennies. Au cours des 35 dernières années, dans les 18.000 fermes de coton du pays, la consommation d’eau a réduit de 82 %, celle d’électricité de 38 %, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 30 % et l’utilisation de la terre a réduit de 42 %. L’U.S. Cotton Trust Protocole profite des progrès fantastiques effectués ces dernières décennies pour établir des objectifs formels et mesurables pour l’avenir, dans le but d’aider à garantir que les producteurs de coton des États-Unis poursuivent leur voyage vers une culture du coton toujours plus respectueuse de l’environnement.

FNW : De quelle façon les priorités de la société ont-elles changé depuis la crise provoquée par le Covid-19 ? Pensez-vous que les consommateurs seront de plus en plus préoccupés par le développement durable, ou que la fast-fashion va faire son grand retour ?

GA : C’est une bonne question, et nous souhaitons aussi y répondre. Récemment, nous avons donc commandité une étude pour nous aider à évaluer l’impact du Covid-19 sur les projets de développement durable existants, ainsi que sur l’avenir du développement durable pour les marques, les détaillants et la supply-chain. L’un des chiffres-clés que nous avons retenus est le suivant : près d’un sondé sur deux (48 %) affirme que ses clients pourraient partir chez les concurrents si son entreprise ne respecte pas ses objectifs et ses engagements envers l’environnement.

(Ces sondages ont été menés auprès de 138 dirigeants impliqués dans la prise de décisions concernant le respect de l’environnement dans des entreprises de huit marchés mondiaux. L’étude a été réalisée du 21 juin au 5 juillet 2020 et les personnes sondées ont été sélectionnées dans un panel de leaders de l’industrie. Les résultats couvrent une large gamme d’industries textiles : linge de maison, chaussures, accessoires, tissus et prêt-à-porter, NDLR)

Concernant la préoccupation des consommateurs pour l’environnement, notre enquête révèle que 42 % des interrogés ont l’impression que leurs clients parlent plus volontiers de leurs préoccupations environnementales depuis le Covid-19. De plus, 63 % des sondés en Europe considèrent que la pandémie de coronavirus a eu un impact positif sur les investissements et les engagements envers l’environnement de leur entreprise. 24 % seulement affirment que l’impact a été négatif.

FNW : Développement durable, certificats, protocoles… Il existe de nombreux concepts et des termes variés qui ne parlent pas forcément à tout le monde. Comment pourrait-on éduquer les consommateurs et éviter la stratégie de "greenwashing" de certaines entreprises ?

GA : Cela existe, bien sûr, et c’est pourquoi l’un des objectifs clairs de l’U.S. Cotton Trust Protocol est d’apporter une évaluation complémentaire, et non de nous substituer à d’autres protocoles de développement durable dans le coton. L’U.S. Cotton Trust Protocol est une initiative unique et se concentre sur la culture du coton aux États-Unis. En tant que principale économie mondiale, les problématiques sont forcément différentes de celles d’autres pays producteurs de coton. Nous réunissons des représentants de toute la chaîne de valeur dans le textile et nous bénéficions de la supervision d’un conseil de direction composé de multiples parties intéressées, comme des représentants de marques et de détaillants, mais aussi des experts indépendants en développement durable. Ainsi, nous pouvons garantir que nos priorités resteront proches des besoins de toute la chaîne de valeur et de la société.

Nous recoupons des informations fournies à nos membres pour les aider à mieux respecter leurs engagements envers l’environnement et nous avons imaginé un programme de vérification avec des points de référence, comme des audits de tiers indépendants du producteur à travers les CUC (Control Union Certifications). Ils certifient plus de 150 programmes de standards dans l’industrie dans le monde entier, et ont participé aux phases initiales de développement et au test du "Field to Market’s Impact Claim Vérification Protocol"

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com