×
Publicités
Par
AFP
Publié le
19 janv. 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

GB: la chaîne d'habillement Peacocks placée en redressement judiciaire

Par
AFP
Publié le
19 janv. 2012

LONDRES, 18 jan 2012 (AFP) - La chaîne d'habillement britannique Peacocks, qui emploie 9 600 personnes dans plus de 600 magasins, a annoncé mercredi 18 janvier avoir été placée en redressement judiciaire dans l'attente d'un repreneur éventuel.

Lourdement endettée, la chaîne d'habillement bas de gamme a expliqué dans un communiqué avoir été victime d'un environnement économique difficile, couplée à un nombre de magasins trop élevé l'ayant rendue "financièrement non viable sous sa forme actuelle".

"Nous sommes à la recherche d'un acheteur", a ajouté le texte, selon lequel la préservation des emplois figure en tête des priorités.

Un repreneur risque toutefois d'être difficile à trouver dans la conjoncture actuelle, avec un secteur des ventes de détail déprimé par le ralentissement marqué de l'économie.

Le géant de la distribution Tesco a secoué les marchés la semaine dernière après avoir fait état d'une chute de ses ventes pendant la période cruciale de Noël, prévenant en outre que ses résultats annuels ne seraient pas à la hauteur des attentes.

L'annonce de Peacock intervient alors que le chômage britannique est au plus haut depuis 17 ans. Selon des chiffres officiels publiés mercredi, 2,68 millions de personnes -soit 8,4% de la population active - étaient à la recherche d'un emploi fin novembre, un record depuis 1994.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.