×
Publicités

Gémo se convertit à son tour à l'occasion

Publié le
31 août 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La vague de la seconde main, qui déferle sur le secteur de l'habillement, a amené ces derniers mois les plus grands distributeurs à réfléchir sur la manière d'intégrer cette nouvelle façon de consommer dans leur activité. Après Kiabi et ses corners de seconde main il y a quelques jours, c'est au tour de son concurrent Gémo de dévoiler son initiative retail dédiée à la vente de vêtements d'occasion, nommée "Seconde vie by Gémo".


Vingt mètres carrés sont désormais alloués à la seconde main dans trois magasins Gémo. - DR


L'enseigne de mode familiale du groupe Eram a elle aussi choisi d'ouvrir des espaces de vente d'occasion en magasin. Depuis le 26 août dernier, trois de ses unités installées en France, à Vendin-le-Vieil (Hauts-de-France), Trignac (Pays de la Loire) et Montgeron (Île-de-France) accueillent un corner d'une surface de 20 mètres carrés, où le client peut acheter des vêtements Gémo déjà portés mais aussi des articles émanant d'autres marques. En revanche, cette offre n'intègre pas les sous-vêtements, les accessoires et les chaussures.
 
Ces produits sont triés et certifiés par l'entreprise Patatam, spécialiste de la mode de seconde main, qui épaule de nombreuses marques de mode sur le sujet. Celle-ci possède également sa propre plateforme web de revente et a ouvert cet été un premier magasin à l'enseigne au Pays basque.

Des développements tous azimuts qui répondent à un engouement non démenti pour l'habillement d'occasion : en 2019, plus d'un Français sur trois a acheté de la seconde main, soit deux fois plus que l'année précédente (donnée Kantar).

L'occasion, nouvelle arme de fidélisation du client


 
Ce qui guide les consommateurs vers ce mode d'achat, c'est d'abord une motivation économique (72%), mais aussi une manière de limiter le gaspillage (36%), rappelle l'enseigne.

Son directeur marketing, digital et innovation, Renaud Montin, souligne qu'il s'agit bien d'un marché d'avenir : "Nos clients sont nombreux à se tourner vers le prêt-à-porter d’occasion, à la recherche d’une offre à petit prix et d’un nouveau mode de consommation. C’est donc tout naturellement, et dans la lignée de notre démarche responsable 'Mieux', que nous avons souhaité expérimenter Seconde vie by Gémo. Ce premier test vise à renforcer la fidélité de nos clients envers notre enseigne tout en accélérant la transformation durable de Gémo".
 
En outre, Gémo entend encourager ses clients à donner une nouvelle vie à leurs pièces de prêt-à-porter, histoire de faire grossir les rangs des vêtements en circulation sur le marché de la seconde main. Pour cela, à partir du mois d'octobre, la chaîne aux 840 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel va mettre des sacs à leur disposition en magasin, pour qu'ils puissent donner les vêtements en bon état qu'ils n'utilisent plus contre un bon d'achat de cinq euros. Ces sacs pourront être déposés dans un point relais, après l'activation d'un code sur l'application Gémo ou sur le site créé pour l'occasion.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com