×
6 903
Fashion Jobs

Gémo teste l'autoconsommation énergétique en magasin

Publié le
today 15 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ce n’est pas encore l’autosuffisance que revendique Gémo, mais en tout cas un pas en avant vers une production d’énergie plus durable, et ultra locale pour l’un de ses magasins. Dans le cadre de sa démarche RSE, l’enseigne de mode familiale teste ainsi depuis quelques jours un projet de d’autoconsommation énergétique dans son point de vente de Trignac (près de Saint-Nazaire).


Pour mettre au point ce système pilote, la chaîne du groupe Eram a bénéficié du soutien des régions Bretagne et Pays de la Loire. - Gémo


Concrètement, c’est une ombrière - soit un abri situé sur le parking – qui a été installé et qui accueille sur son toit 185 panneaux photovoltaïques fournis par EDF, sur 306 mètres carrés. Cela correspond à une capacité moyenne de production de 47 000 kWt/an, ce qui fait dire à Gémo que ce dispositif permettra de couvrir 40 % des besoins énergétiques du magasin qui y est accolé.

Si Ikea ou Carrefour expérimentent eux aussi en France les panneaux solaires, l’originalité du projet de Gémo est que l’énergie ainsi récupérée est ici stockée lorsque le magasin est fermé via des batteries de véhicules électriques usagées et reconditionnées. Un système développé par la SNAM (société de recyclage de batteries). Les 60 % d’énergie restante nécessaire au fonctionnement du point de vente sont achetés au fournisseur Enercoop (énergie locale et renouvelable).

De plus, Gémo a installé des bornes de recharge pour les voitures électriques, utilisables gratuitement durant ses horaires d’ouverture. « Le projet de Trignac a aussi été pensé pour sensibiliser notre clientèle à la transition énergétique, argumente Luc Robet, responsable environnement et énergie Gémo. Nous avons développé un dispositif pédagogique avec des ateliers en magasin et des outils de sensibilisation car nous pensons qu’il est nécessaire d’avoir un impact local, en cohérence avec notre ADN d’enseigne de périphérie. » La chaîne n’a pas communiqué sur le déploiement possible de ce projet au sein de son réseau.


L'ombrière et ses bornes de rechargement de véhicule électrique. - Gémo

 
Gémo indique avoir commencé à réduire son empreinte carbone globale en 2014, en se fixant l’objectif de la réduire de 30 % à horizon 2030. Pour l’heure, sur le plan de l’énergie, l’enseigne revendique avoir réalisé 40 % d’économies dans ses 440 magasins, notamment via le changement de ses enseignes lumineuses ou l’installation de climatisations plus performantes. Cela lui a permis d’obtenir la certification ISO 50001, une norme portant sur l’amélioration de la performance énergétique.

L’entreprise, qui a réalisé 873 millions d’euros de ventes en 2018 et dévoilé un nouveau concept magasin dédié à la mode enfantine (Gémo Kids), a détaillé plus tôt cette année son projet en faveur d’une mode plus responsable, baptisé « Mieux ». Il inclut notamment le lancement à l’été 2019 d’une ligne de produits écoconçus comptant 300 références.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com