×
Publicités
Publié le
29 oct. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Georgespaul: un nouveau réseau multimarque qui cultive son ancrage nordiste

Publié le
29 oct. 2022

A l'heure où de nombreux acteurs du multimarque sont à la peine, il est un réseau mode en croissance qui entend faire parler de lui par la force du nombre dans un périmètre restreint. Georgespaul est un concept multimarque de mode masculine haut de gamme, fondé par Christine Jutard en 2019 lorsqu'elle acquiert deux fonds de commerce à Valenciennes et Lens, déjà focalisés sur le vestiaire homme. Elle anime aujourd'hui huit magasins gérés en propre -en centre-ville et centre commercial- dans la région Nord, en France et en Belgique.


Georgespaul est présent à Valenciennes, Lens, Mons en Belgique, Villeneuve d’Ascq, Lille, Englos, Seclin et Arras. - DR


"Après avoir travaillé dans des grands groupes, j'avais une envie forte d'entreprenariat et de revenir sur le terrain, en étant plus proche des équipes et des clients. Après l'acquisition des deux premières boutiques, le Covid-19 a tout de suite mis un coup d'arrêt, mais nous a permis de lancer la création du site e-commerce, qui pèse aujourd'hui presque autant qu'un de nos magasins en termes de chiffre d'affaires", évoque Christine Jutard, dont l'entreprise aux 50 salariés atteint déjà près de 10 millions d'euros de ventes annuelles, trois ans après sa création.

Malgré son envie de voir prospérer son projet, celle qui a construit sa carrière dans le textile, au sein de chaînes comme Decathlon, Kiabi et Pimkie dont elle a été directrice générale-, souhaite désormais piloter une entreprise à taille humaine, et ne surtout pas sortir des frontières du Nord. "Nous avons encore des choses à faire dans la région, nous n'irons pas ailleurs. L'objectif n'est pas de fonder une chaîne nationale", exprime celle qui a acquis début 2022 cinq magasins du réseau local Star Folies, puis ouvert un point de vente de 500 mètres carrés à Mons, en Belgique, à deux pas de la frontière.


DR


Le nom Georgespaul était celui de la boutique de Valenciennes, acquise en 2019, un point de vente historique de l'habillement masculin fondé dans la ville en 1903, qui était à l'origine un tailleur pour hommes. Cette appellation historique a été conservée par la dirigeante, qui a décidé de convertir les autres magasins sous ce nom durant l'été 2022. Côté aménagement, il est prévu d'harmoniser la déco des différentes boutiques au fil du temps. Dans le point de vente belge, il a été fait appel à Maisons du Monde pour y installer du mobilier rappelant l'intérieur chaleureux d'une maison.

Concentrée sur la satisfaction et le conseil client, l'entreprise dit "rendre service aux hommes, qu'ils aient ou non envie de s'habiller, pour qu'ils se sentent beaux et à l'aise. Nos équipes en boutique aiment conseiller, c'est une vraie mission de faciliter le choix et les essayages", appuie Christine Jutard, plaidant pour une co-construction de l'entreprise au côté des salariés et des clients: "On est plus intelligent quand chacun est impliqué". Pour rester en contact avec son audience, Georgespaul diffuse une newsletter commune au réseau, envoie aussi des communications ciblées par boutique, et anime des pages Facebook et Instagram.


Ambiance 'appartement' en magasin - DR


Côté produit, le panier moyen se fixe à 150 euros et ses marques phare sont Ralph Lauren, Tommy Hilfiger, Hugo Boss, Lacoste et Eden Park, soit "les griffes les plus achetées par les hommes en dehors des chaînes spécialisées", précise la dirigeante. De plus, la seconde main a fait son entrée en magasin l'an dernier, pour s'adresser "aux consommateurs ayant des moyens plus limités".

Son projet d'avenir? Créer une ligne propre Georgespaul, proposant des vêtements fabriqués en France (voire 'made in Nord'). Elle a initié la démarche en 2021, en lançant de premiers pantalons chino et pulls à son nom, mais ceux-ci étaient confectionnés au Portugal et en Turquie. Une recherche de partenaires locaux est donc en cours, avec l'objectif de s'ouvrir aux polos et tee-shirts pour le second semestre 2023.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com