Gerry Weber lance un plan de restructuration en se concentrant sur le numérique

À chaque jour sa nouvelle stratégie. Le détaillant de vêtements allemand Gerry Weber vient de dévoiler sa stratégie de redressement, baptisée Performance Programme, deux ans après la mise en place de son plan précédent, Fit4Growth.


Gerry Weber

Le nouveau plan a été conçu pour reprendre à zéro son modèle commercial et renouer avec une croissance durable de ses bénéfices : il ne manque donc pas d'ambition. Mais se démarque-t-il vraiment de la stratégie précédente ?

L'entreprise, dont la marque éponyme est présente partout en Europe avec ses propres magasins sur certains marchés, mais surtout des revendeurs multimarques, l'affirme. Son nouveau programme consistera à se concentrer sur ses compétences principales, rationaliser sa structure et s'assurer que ses flux de marchandises correspondent à la demande des consommateurs.

L'accent sera également porté de manière plus prononcée sur le numérique : « une stratégie omnicanale complète, qui intégrera tous les circuits de distribution », et des structures « plus légères ». Comme on s'y attend quand l'adjectif « léger » est employé, un certain nombre d'emplois devraient être supprimés. Entre 140 et 150 postes à temps complet seront coupés, à son siège social et dans son centre de logistique, au cours des deux prochaines années.

L'entreprise s'attend également à des frais exceptionnels d'environ 15 millions d'euros pendant l'exercice fiscal en cours et à un impact non négligeable sur ses recettes de l'année prochaine, en plus de la légère baisse de chiffre d'affaires attendue dès cette année.

Mais, selon les prévisions à long terme, les recettes des ventes devraient augmenter plus rapidement que sur le reste du marché, à partir de la troisième à la cinquième année. Les économies réalisées totaliseront plusieurs millions et devraient ajouter 35 à 40 millions d'euros à son résultat opérationnel, dans un délai comparable.

Il s'agirait donc d'un modèle totalement nouveau - le PDG de Gerry Weber, Ralf Weber, parle même d'une « révolution » pour l'entreprise. « Nous allons changer notre manière de penser et repartir de zéro pour réaliser une intégration verticale approfondie et nous concentrer sur le consommateur. Nous serons plus rapides, plus modernes et plus flexibles à la fois », affirme-t-il.

Il admet aussi que c'est une décision que l'entreprise doit prendre, qu'elle le veuille ou non. « Les résultats du premier semestre de l'exercice 2017/19 ont montré que nous devons prendre des mesures efficaces et fondamentales, et ce malgré les effets positifs du programme Fit4Growth, que nous avons suivi jusqu'au bout », ajoute-t-il.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDenimDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER